BIEN-ÊTRE

Le Salon de l'Agriculture fête ses 50 ans à la fin du mois

11/02/2013 04:21 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

Il y a 50 ans, la "Semaine de l'Agriculture à Paris" laissait place à un nouveau rendez-vous dédié aux fermes françaises : le Salon international de l'agriculture. Aujourd'hui, ce rendez-vous agricole est devenu l'événement le plus populaire de la Porte de Versailles, avec plus de 680.000 visiteurs (en 2012). Il attend ses fans du 23 février au 3 mars, à Paris.

Le Concours Général de Paris au commencement...

Le Salon international de l'agriculture puise ses origines dans le Concours Général Agricole, qui récompense les plus beaux animaux de la ferme et les meilleurs produits du terroir français. D'abord consacré aux animaux de boucherie dès 1843, avant de s'intéresser à d'autres animaux et d'autres catégories de produits à partir de 1870, ce rendez-vous très prisé des agriculteurs est devenu une référence pour les consommateurs qui peuvent s'en remettre aux médailles pour choisir des produits de qualité.

En 1903, le Concours Général Agricole est rebaptisé "Semaine Agricole", avant de prendre la forme d'un salon, soixante ans plus tard. Puis, en 1964, la manifestation impose son envergure internationale.

50 ans après, le Salon de l'Agriculture redistribue son espace d'exposition

À l'occasion de son cinquantenaire, les vaches devront partager leur popularité avec les autres animaux de la ferme. Le pavillon 1, qui traditionnellement regroupait les différentes espèces tant adulées par les jeunes visiteurs, disparaît, au profit d'une redistribution par catégorie d'animaux. À chacun son pavillon : ovins et porcins dans le 7.1, les bovins dans le 3, les chevaux et poneys dans le 6, chiens et chats dans le 5.1.

Et, dans le même esprit, plusieurs bêtes sont en haut de l'affiche cette année. Les organisateurs avaient l'habitude de nommer une "égérie", une représentante d'une race bovine, souvent moins connue que des espèces incontournables, comme la Prim'Holstein. En 2013, Aronde, la vache de race normande, doit partager la vedette avec six autres bêtes à poil, habituées aux enclos d'une ferme : un âne, un chien, une chèvre, une jument, un bélier et un cochon.

Dans une taille grandeur nature, une ferme pédagogique plongera petits et grands dans le quotidien d'un agriculteur. Les plus curieux apprendront les soins à prodiguer aux animaux, tandis que la place du chien et du chat à la ferme sera explicitée.

Incontournables, les diverses dégustations de produits du terroir continueront d'émoustiller les papilles des visiteurs, qui se verront proposer aussi des ateliers culinaires. Car, si le Salon international de l'Agriculture est une mise en lumière d'une profession qui souffre de nombreux préjugés, ce dernier est aussi une fenêtre ouverte sur la diversité de l'alimentation des Français.

(50ème Salon international de l'Agriculture - du 23 février au 3 mars 2013 - Porte de Versailles, Paris - www.salon-agriculture.com)

bc/ls