NOUVELLES

La plupart des Canadiens s'opposent à une intervention militaire du Canada au Mali (PHOTOS/VIDÉO)

09/02/2013 04:20 EST | Actualisé 11/04/2013 05:12 EDT
Getty Images
A French soldier stands guard as he arrives in the city of Diabaly, on January 21, 2013. French and Malian troops today recaptured the Malian towns of Diabaly and Douentza from Islamist fighters, France's defence minister said.French and Malian troops earlier today entered Diabaly, which has been the theatre of air strikes and fighting since being seized by Islamists a week ago, an AFP journalist witnessed. AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO (Photo credit should read ISSOUF SANOGO/AFP/Getty Images)

OTTAWA - Un nouveau sondage révèle que la plupart des Canadiens s'opposent au déploiement de troupes de combat au Mali pour lutter contre les rebelles islamistes.

Moins d'un répondant sur cinq est en faveur de l'envoi de troupes dans le pays africain afin de combattre une insurrection violente, selon l'enquête de La Presse Canadienne-Harris/Decima.

Un peu plus du tiers des répondants croit que le Canada devrait offrir une aide humanitaire sans intervention militaire, tandis que 28 pour cent appuie l'envoi de formateurs canadiens, d'équipements et de personnel de soutien non destinés au combat.

Onze pour cent des répondants a dit que le Canada ne devrait pas s'impliquer du tout au Mali.

Le sondage téléphonique réalisé auprès de 1000 Canadiens a été mené entre le 31 janvier et le 4 février. Il est considéré précis à plus ou moins 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Un coup militaire en mars 2012 a créé un vide politique qui a permis à des groupes affiliés à Al-Qaïda de prendre le contrôle du nord du pays, une région de la taille de la France.

Selon le président de Harris/Décima, Allan Gregg, le sondage indique que beaucoup de Canadiens, fatigués après une décennie de guerre en Afghanistan, ne sont pas désireux de s'impliquer dans un nouveau conflit.

« Bien que les Canadiens croient que leur pays doit jouer un rôle dans le monde — même dans des régions où ses intérêts peuvent sembler faibles — peu de gens voient ce rôle comme un rôle militaire», a indiqué M. Gregg dans un communiqué.

INOLTRE SU HUFFPOST

Des soldats canadiens s'envolent pour le Mali