NOUVELLES

Manitoba : Patrick Brazeau n'est pas crédible, dit un chef autochtone

08/02/2013 12:10 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

Le chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba soutient que son organisation ne considère pas le sénateur Patrick Brazeau comme un porte-parole ou un modèle pour la communauté autochtone.

« Je peux dire avec assurance que personne ne le reconnaît comme un leader dans la communauté autochtone », a affirmé Derek Nepinak jeudi, à la suite de l'arrestation du controversé sénateur.

Patrick Brazeau a été expulsé du caucus conservateur jeudi à la suite d'une intervention policière à son domicile découlant d'une plainte pour violence conjugale.

Vendredi matin, il a été libéré sous conditions après avoir été accusé de voies de fait simples et d'agression sexuelle.

« J'ai la certitude qu'il n'a pas de crédibilité dans notre communauté », a enchaîné Derek Nepinak.

Il qualifie le sénateur d'hypocrite et d'opportuniste.

« Vous n'allez pas trouver de sympathie pour lui parmi nous », a poursuivi le chef.

L'ancien député fédéral néo-démocrate Cyril Keeper soutient quant à lui que Patrick Brazeau ne reconnaît pas les droits du peuple autochtone au Canada.

Le sénateur a critiqué le mouvement Idle No More, disant qu'il s'agissait d'un « écran de fumée pour les vraies conditions et les vraies questions telles que le besoin pour plus d'imputabilité dans les dépenses des autochtones et des chefs à travers le pays ».

PLUS:rc