NOUVELLES
08/02/2013 12:10 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

Manitoba : Patrick Brazeau n'est pas crédible, dit un chef autochtone

Le chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba soutient que son organisation ne considère pas le sénateur Patrick Brazeau comme un porte-parole ou un modèle pour la communauté autochtone.

« Je peux dire avec assurance que personne ne le reconnaît comme un leader dans la communauté autochtone », a affirmé Derek Nepinak jeudi, à la suite de l'arrestation du controversé sénateur.

Patrick Brazeau a été expulsé du caucus conservateur jeudi à la suite d'une intervention policière à son domicile découlant d'une plainte pour violence conjugale.

Vendredi matin, il a été libéré sous conditions après avoir été accusé de voies de fait simples et d'agression sexuelle.

« J'ai la certitude qu'il n'a pas de crédibilité dans notre communauté », a enchaîné Derek Nepinak.

Il qualifie le sénateur d'hypocrite et d'opportuniste.

« Vous n'allez pas trouver de sympathie pour lui parmi nous », a poursuivi le chef.

L'ancien député fédéral néo-démocrate Cyril Keeper soutient quant à lui que Patrick Brazeau ne reconnaît pas les droits du peuple autochtone au Canada.

Le sénateur a critiqué le mouvement Idle No More, disant qu'il s'agissait d'un « écran de fumée pour les vraies conditions et les vraies questions telles que le besoin pour plus d'imputabilité dans les dépenses des autochtones et des chefs à travers le pays ».

PLUS:rc