DIVERTISSEMENT

«L'origine du monde» de Gustave Courbet aurait un visage, révèle Paris Match

07/02/2013 08:41 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT
AFP

CULTURE - Le monde entier connaît le bas, il s'apprête à découvrir le haut. L'Origine du monde de Gustave Courbet aurait un visage et, ce jeudi 7 février, Paris Match dévoile l'histoire du passionné d'art qui aurait retrouvé la seconde partie du tableau le plus audacieux de l’histoire de la peinture.

La seconde toile représente une femme couchée, la tête légèrement en arrière, la bouche entrouverte. L'amateur d'art qui découvre ce portrait a une intuition: les teintes sont les mêmes que celles de L'Origine du monde et les proportions correspondent... Il faudra deux ans de recherches pour qu'on lui donne raison mais les experts sont formels: les deux toiles ne faisaient qu'une au départ.

En 1866 Courbet n'a donc pas peint L’Origine du monde comme une œuvre centrée sur le sexe féminin, mais une œuvre complète qui a été découpée par la suite.

origine monde visage

"Deux ans d’enquête, d’expertises, d’analyses nous permettent de lever le voile et de résoudre une énigme qui a passionné le monde de l’art et le grand public depuis l’origine du tableau", écrit Paris Match.

L'hebdomadaire a dévoilé la vidéo d'un expert qui a recomposé la toile initiale à partir de croquis:

Contacté par francetv info, le musée d'Orsay qui expose L'Origine du monde depuis 1995, n'a pas souhaité commenter les révélations de Paris Match. Mais selon francetv info, les experts d'Orsay rejettent la thèse de l'hebdomadaire en parlant d'"expertises privées".

Dans le monde de l'art, le débat est lancé.