Gabriel Nadeau-Dubois : Le Conseil de presse blâme CHOI FM

Publication: Mis à jour:
GABRIEL NADEAU DUBOIS
PC

Le Conseil de presse, le tribunal de presse de la profession journalistique, vient de déposer un blâme contre la station CHOI FM RadioX (98,1, à Québec) et son collaborateur Réjean Breton pour propos haineux et incitation à la violence envers Gabriel Nadeau-Dubois et Amir Khadir.

Au mois de juin 2012, le commentateur Réjean Breton a tenu plusieurs propos controversés à l'endroit de Gabriel Nadeau-Dubois, qui était alors porte-parole de la CLASSE, en plein printemps érable.

Il disait notamment: «C’est là où ma solution est la suivante […] si on se levait et que ces misérables-là, on les endurait pas à Québec. Si la prochaine fois que ti-cul Dubois débarque à Québec, y peut pas passer, pis que si y’essaie de passer, il prend une claque sur s’a yeule, ça, ça serait vraiment…».

De plus, il a traité Gabriel Nadeau-Dubois de «rat», de «petit être méprisable», de «bouffon», de «petit morveux», de «minable» et de «petite pute sans aucun intérêt».

Dans le cadre de la même émission, Réjean Breton s'en est également pris au député de Québec solidaire Amir Khadir qu'il a rebaptisé «mollah Khadir». Le commentateur a poursuivi en affirmant qu'il rêvait de «s’occuper» d'Amir Khadir avec une dizaine d’amis sur la Grande-Allée à Québec.

À la suite de cette émission, le commentateur a présenté ses excuses et a affirmé avoir «dérapé». Pour sa part, CHOI FM n'a pas répondu à la plainte déposée au Conseil de presse. Il est à noter que CHOI FM, propriété de RNC Media, n'est pas membre du Conseil de presse.

Le tribunal d'honneur blâme donc CHOI FM et Réjean Breton pour propos haineux et incitation à la violence. Le Conseil blâme également CHOI FM pour son manque de collaboration.

L'organisme rappelle qu'un média blâmé a l'obligation morale de diffuser ses décisions.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Des drôles de «memes» GND
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction