NOUVELLES

2000 des 15 000 places en garderie pour les milieux défavorisés

07/02/2013 03:39 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

Québec lance l'appel de projets pour la création de 15 000 places en garderie, dont 2000 seront réservées aux milieux défavorisés.

La ministre de la Famille, Nicole Léger, a présenté vendredi la façon dont seront réparties les 15 000 places à 7 $ annoncées en novembre, qui s'ajoutent aux 13 000 places déjà annoncées par le gouvernement libéral précédent.

Le gouvernement péquiste a ciblé les régions qui connaissent les plus fortes croissances démographiques, mais il a aussi décidé de miser sur des clientèles spécifiques. En plus des 2000 places prévues dans les communautés plus démunies, 300 places sont destinées aux communautés autochtones et 300 autres seront consacrées à des « projets exceptionnels », comme des projets d'associations avec le milieu de la recherche ou de l'enseignement.

Un appel de projets pour la création des places dans les communautés autochtones doit être lancé séparément, ultérieurement.

Les régions qui remportent la part du lion sont la Montérégie avec 3122 places de plus, Montréal avec 2241 places, la Capitale nationale, avec 1433 places, Lanaudière avec 1425 places et les Laurentides, où l'on comptera 1291 places de plus.

Autre précision de la ministre : 12 750 places seront créées dans les Centres de la petite enfance (CPE), tandis que les 2250 autres seront réservées aux garderies subventionnées afin de « respecter les préférences de parents du Québec ».

Les critères en fonction desquels les projets seront sélectionnés ont aussi été présentés par la ministre vendredi. Les 22 comités qui analyseront les projets devront avoir en tête la faisabilité, la pertinence et la qualité des projets.

Les projets devront être déposés au ministère de la Famille d'ici le 14 juin 2013. Les personnes qui désirent soumettre un projet pourront télécharger le formulaire et le guide approprié ainsi que les documents pertinents à partir du site web du ministère de la Famille à partir du 14 février.

Les nouvelles places seront créées à partir de 2014 et jusqu'à la fin de 2016.

Une manoeuvre incohérente selon le privé

La Fédération des chambres de commerce du Québec a profité de l'annonce pour rappeler qu'elle trouve incohérent le fait de créer de nouvelles places en CPE « à l'heure où les finances publiques doivent être gérées avec grande mesure ». La Fédération estime que le secteur privé est déjà équipé pour accueillir 35 000 nouvelles places. Il serait préférable que le gouvernement transforme les permis des garderies privées en permis à contribution réduite à 7 $, selon elle.

Le président de l'Association des garderies privées du Québec, Sylvain Lévesque, se réjouit pour sa part que 15 % des places soient attribuées au réseau des garderies privées. « Par contre, 15 % des places, c'est largement insuffisant », déplore-t-il également.

PLUS:rc