Huffpost Canada Quebec qc

Des milliards de planètes potentiellement habitables dans notre galaxie

Publication: Mis à jour:
REDDWARFANDEARTH
David A. Aguilar / CfA

De nombreuses planètes potentiellement habitables d'une taille proche de la Terre sont en orbite autour d'étoiles dites "naines rouges", plus petites et moins chaudes que le soleil et très fréquentes dans notre galaxie, la Voie Lactée, selon des chercheurs.

Dans une recherche publiée mercredi, qui se base sur un catalogue d'exoplanètes découvertes par le télescope américain Kepler, les astronomes du centre d'astrophysique de l'université d'Harvard (CfA) estiment que 6% des "naines rouges" ont des planètes d'une taille similaire à la Terre et potentiellement habitables.

Dans la mesure où ces "naines rouges" sont les étoiles les plus fréquentes dans notre galaxie, au nombre de 75 milliards, on pourrait compter quelque 4,5 milliards de planètes potentiellement habitables. L'exoplanète soeur de la Terre la plus proche se trouverait à seulement 13 années-lumière (une année lumière correspond à 9.460 milliards de kilomètres), selon ces scientifiques.

"Nous pensions que nous devrions explorer de vastes distances pour trouver une planète comme la Terre, mais maintenant nous réalisons qu'une autre planète comme la Terre est probablement dans notre voisinage cosmique, attendant d'être découverte", relève Courtney Dressing, une astronome de l'université de Harvard, et principal auteur.

Malgré le fait que les "naines rouges" soient plus petites et moins chaudes que les autres étoiles comme notre soleil, elles offrent des conditions propices aux planètes comme la Terre, explique-t-elle.

Une "naine rouge" moyenne atteint seulement le tiers de la taille du soleil et est un millier de fois moins brillante. Aucune de ces étoiles n'est visible de la Terre à l'oeil nu.

Ces chercheurs ont identifié 95 planètes en orbite autour de "naines rouges" qui pourraient être habitables. Mais seulement trois, ou 6% d'entre elles, ont des températures et une taille proches de la Terre.

"Ce taux laisse penser qu'il sera nettement plus facile de rechercher la vie au-delà de notre système solaire que ce que nous pensions", note David Charbonneau, co-auteur de l'étude.

Pour autant une exoplanète habitable autour d'une "naine rouge" serait un monde totalement différent du nôtre.

Car ces exoplanètes sont proches des étoiles. Mais cela n'empêcherait pas la vie d'exister, avec une atmosphère suffisament épaisse ou des océans profonds pour distribuer la chaleur autour de la planète.

En outre, comme les naines rouges ont une existence plus longue que celles d'étoiles comme le soleil, les exoplanètes autour sont beaucoup plus vieilles et la vie y serait aussi plus ancienne.

Télécharger l'étude (PDF)

Une vidéo (en anglais) sur les naines rouges et les planètes habitables:

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Artists' Conceptions Of Extrasolar Planets
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction