NOUVELLES

Les batteries des 787 ne sont pas forcément dangereuses, dit Washington (PHOTOS)

06/02/2013 12:01 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT
Alamy

WASHINGTON - Les batteries au lithium comme celles à l'origine d'un incendie à bord d'un Boeing 787 Dreamliner et d'un échappement de fumée dans un autre ne sont pas forcément dangereuses, mais des mesures de sécurité plus strictes pourraient s'avérer nécessaires, selon le principal enquêteur sur la sûreté aérienne aux États-Unis.

La présidente du Conseil national de la sécurité des transports (NTSB), Deborah Hersman, a soutenu mercredi qu'elle ne voulait pas bannir de façon catégorique le recours à ces piles au lithium, mais a spécifié que les fabricants devaient prendre des mesures afin d'éviter de tels incidents.

Mme Hersman a affirmé aux journalistes que l'agence fédérale aurait besoin de plusieurs semaines encore avant de déterminer la cause exacte de l'incendie qui s'est déclaré dans la batterie au lithium d'un Boeing 787 du transporteur Japan Airlines qui se trouvait sur le tarmac de l'aéroport Logan de Boston.

Elle a également déclaré que le NTSB se penchait sur la nécessité de soumettre ce type de batterie à des tests plus stricts.

L'Agence fédérale américaine de l’aviation (FAA) avait cloué au sol les Boeing 787 Dreamliner en janvier afin de procéder à une vérification de sécurité concernant les batteries au lithium de ce type d’avion, qui devait être l'un des plus technologiquement avancés.

Aux États-Unis, seul le transporteur United Airlines utilise des Boeing 787 Dreamliner. Il en possède six.

Boeing mise lourdement sur le 787, son appareil le plus sophistiqué. L'avion a été mis en marché avec trois ans de retard et il a depuis été touché par de nombreux problèmes, y compris des fuites de carburant.

La flotte mondial des 50 appareils 787 en service est clouée au sol en attendant que soient élucidés ces problèmes de batteries.

INOLTRE SU HUFFPOST