NOUVELLES

Kathleen Wynne courtise les régions

06/02/2013 02:30 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

La première ministre désignée, Kathleen Wynne, a défendu ses « racines rurales », alors qu'elle visitait mercredi une ferme au nord de Toronto. La députée torontoise a promis de tisser des liens plus serrés avec le milieu rural durant la campagne à la direction du Parti libéral.

Mme Wynne, qui sera assermentée officiellement la semaine prochaine, s'est engagée à gérer elle-même le ministère de l'Agriculture.

Mme Wynne a raconté que son père travaillait tous les étés sur une ferme dont ses cousins sont toujours propriétaires.

Selon les observateurs, la nouvelle chef libérale cherche à gagner des appuis dans les régions dans l'espoir d'y ravir des sièges aux conservateurs, ce dont les libéraux ont besoin pour regagner leur majorité à l'Assemblée législative.

Les agriculteurs de Bradford qu'elle a visités mercredi cultivent notamment des patates, des carottes et des betteraves.

Comité pour le Nord

Mardi, Mme Wynne a réitéré son intention de former un comité du cabinet pour le Nord de la province, lors d'une conférence téléphonique avec des médias locaux. Elle en avait fait la promesse lors de sa campagne pour la direction du Parti libéral.

Elle a affirmé que son gouvernement serait à l'écoute des préoccupations des gens du Nord et que ces derniers seraient représentés au sein de son prochain cabinet ministériel.

« Nous devons réaliser que les décisions prises à Queen's Park doivent être satisfaisantes pour le Nord et, pour moi, ce comité du cabinet est un mécanisme pour faire plus attention », a-t-elle déclaré.

Le nouveau Cabinet sera assermenté le 11 février. La première ministre désignée affirme que toutes les régions y seront représentées.

Ce comité n'aura, par contre, pas le mandat de revenir sur des décisions déjà prises.

Kathleen Wynne s'est aussi engagée à visiter prochainement le Nord de l'Ontario et d'y tenir une réunion du Cabinet dans les 30 jours qui suivront l'assermentation de son conseil des ministres, soit d'ici le 11 mars.

Assurance automobile

Par ailleurs, en réponse au NPD qui demandait une baisse de 15 % des primes d'assurance auto, la première ministre désignée promet de s'attaquer à la fraude dans ce secteur. Selon un rapport provincial, la fraude coûte 1,6 milliard de dollars aux conducteurs ontariens chaque année.

Par ailleurs, 83 % des réclamations frauduleuses d'assurance auto proviennent de la région de Toronto, où les primes peuvent atteindre 1500 $ à 8000 $ par année.

PLUS:rc