NOUVELLES

La vitalité économique de Québec devrait se maintenir en 2013

17/01/2013 06:12 EST | Actualisé 19/03/2013 05:12 EDT

Les économistes réunis jeudi au 21e Colloque annuel sur la conjoncture économique prévoient que la vitalité va se maintenir à Québec en 2013 avec 2 % de croissance de son produit intérieur brut (PIB). Toutefois, ils ajoutent que la région fait face à des obstacles qui se feront sentir tôt ou tard.

Selon le directeur des études municipales au Conference Board, Mario Lefebvre, l'emploi a montré des signes d'essoufflement à Québec en 2012, tout particulièrement au cours des mois d'été. L'an dernier, ajoute-t-il, le ralentissement s'est manifesté dans le commerce au détail et la construction résidentielle.

Par ailleurs, les économistes affirment que Québec n'est plus seulement une ville de fonctionnaires. Elle s'est diversifiée, entre autres grâce à l'arrivée de 540 entreprises dans le secteur des technologies de l'information, de 370 entreprises dans la finance et les assurances, et de 128 entreprises dans le secteur des sciences de la vie.

« La diversité permet d'être plus résilient. On l'a vu, la région de Québec a connu une croissance de 0.9 % lors de l'année 2009, qui a été difficile, alors que ses consoeurs canadiennes affichaient plutôt une décroissance », précise l'économiste principal de Québec international, Louis Gagnon.

Celui-ci ajoute que la région de Québec se démarque d'une autre façon, soit par la croissance de 35 % en 10 ans du nombre d'emplois de haut savoir. Ces emplois, dit-il, sont payants, de qualité, et contribuent à maintenir un fort niveau de confiance dans l'économie.

PLUS: