NOUVELLES

Neptune technologies : la reconstruction pourrait débuter en mars

16/01/2013 12:56 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

Les dirigeants de l'entreprise Neptune technologies et bioressources de Sherbrooke souhaitent reprendre la production avant la fin de la présente année. Les travaux de reconstruction pourraient débuter dès le mois de mars.

L'usine, en grande partie soufflée par une explosion en novembre 2012, sera reconstruite au même endroit. Le design architectural et le plan d'ingénierie doivent être complétés sous peu ce qui permettra de lancer le début des travaux.

L'assureur de l'entreprise, spécialisée dans la fabrication de produits nutraceutiques, recevra prochainement un premier versement de 6 millions de dollars.

Une réclamation pour interruption des affaires sera aussi présentée dans le futur à l'assureur. « Ce montant est de l'inconnu encore parce qu'on ne sait pas encore quelles seront nos pertes encore », soutient le vice-président finances de l'entreprise, André Godin.

« À la suite de la tragédie, la stratégie de Neptune sera de diversifier nos sources de productions. Nous allons reconstruire Sherbrooke, mais nous ferons aussi affaire avec des partenaires étrangers pour pouvoir fabriquer nos produits à plus d'un endroit », indique-t-il.

Résultats financiers

L'entreprise a dévoilé ses résultats financiers en début de semaine pour le trimestre se terminant le 30 novembre. Ainsi, pour les neuf premiers mois de 2012, les états financiers consolidés de Neptune indiquent une hausse de 55 % des revenus, c'est-à-dire 21,2 millions de dollars. En 2011, ces revenus étaient chiffrés à 13,7 millions de dollars.

« Dans les mois qui vont suivre, les chiffres devraient être encore plus modestes parce que notre usine de Sherbrooke n'est plus en activité, nos revenus devraient en souffrir », explique M. Godin.

Les pertes nettes pour la même période se chiffrent à 18,8 millions de dollars. En 2011, elles étaient de 4,4 millions de dollars. Cette hausse importante de ces pertes serait liée à l'explosion du 8 novembre.

Avec la diminution des revenus et les dommages à l'usine, les pertes dues à l'explosion pourraient se chiffrer entre 15 et 20 millions de dollars selon Neptune.

PLUS: