NOUVELLES

La tuerie dans une école de Newtown fait l'objet de théories du complot

15/01/2013 09:51 EST | Actualisé 17/03/2013 05:12 EDT
AP File
A man pays respects near a U.S. flag donning the names of victims on a makeshift memorial in the Sandy Hook village of Newtown, Conn., as the town mourns victims killed in a school shooting, Monday, Dec. 17, 2012. Authorities say a gunman killed his mother at their home and then opened fire inside the Sandy Hook Elementary School in Newtown, killing 26 people, including 20 children, before taking his own life, on Friday. (AP Photo/Julio Cortez)

WASHINGTON - Les États-Unis ont longtemps été un terreau fertile pour les théories du complot, alimentées par des épisodes violents et des assassinats politiques empreints de mystère.

Le plus récent mouvement soutient que la tuerie du mois dernier dans une école de Newtown, au Connecticut, n'est qu'une mise en scène.

Certains des théoriciens du complot dans ce cas, qui ont été surnommés les Sandy Hook Truthers — du nom de l'école dans cette localité — affirment que l'administration de Barack Obama a orchestré le canular dans le but d'obtenir des appuis pour un contrôle plus serré des armes à feu.

Ils se présentent sous le nom de Opération terreur (Operation Terror), et plusieurs adeptes de ce mouvement semblent avoir des liens avec les surnommés 9-11 truthers qui ont longtemps soutenu que les attaques terroristes du 11 septembre 2001 étaient l'oeuvre de l'administration de George W. Bush.

Leurs théories sur la tuerie du 14 décembre à l'école Sandy Hook ne semblent pas faire preuve de réalisme ou de bon sens, et ne passent vraisemblablement pas l'épreuve des faits. Mais les tendances sur le moteur de recherche web Google laissent croire que le mouvement prend de l'élan. Un professeur d'université de la Floride et un lecteur de nouvelles libertarien de Fox News à Cincinnati mettent en doute la version officielle des événements.

Sur divers sites et blogues, certains théoriciens du complot pour la tragédie de Sandy Hook font référence à une photo du président Barack Obama, lors d'une vigile à Newtown deux jours après la tuerie, qui montre une fillette blonde assise sur ses genoux.

Ils soutiennent que la fillette est Emilie Parker, âgée de six ans, l'une des 20 victimes alléguées de la tuerie. En fait, il s'agit de la soeur plus jeune de l'une des victimes.

Le père de l'enfant feignait son profond désarroi devant les médias et lisait à partir de cartons préparés à l'avance, affirment aussi des adeptes du mouvement sur le web.

Un résidant ayant accueilli chez lui six jeunes qui avaient fui l'école après l'arrivée du tireur a dit subir du harcèlement de la part de certains théoriciens du complot.

INOLTRE SU HUFFPOST

Sandy Hook Elementary School Shooting