NOUVELLES

Un règlement contre la pollution sonore dans Rosemont-La Petite Patrie

15/01/2013 12:56 EST | Actualisé 17/03/2013 05:12 EDT
Radio-Canada.ca

L'arrondissement de Rosemont-La Petite Patrie se dote du règlement le plus sévère de la métropole contre la pollution sonore. L'arrondissement montréalais aura désormais un inspecteur et un instrument pour mesurer le niveau de bruit.

Le bruit toléré dans les secteurs résidentiels diminuera ainsi de 5 décibels. Le maire de Rosemont-La Petite Patrie, François Croteau, affirme que le règlement vise à s'adapter aux besoins et aux réalités des gens qui vivent dans les milieux résidentiels.

« On est un des quartiers les plus populeux de Montréal, où la densité de la population est très importante. Et nous devions nous doter d'une réglementation, mais aussi d'une capacité d'intervention qui nous permettait de bien évaluer les problèmes », explique-t-il.

L'année dernière, 136 plaintes ont été enregistrées par rapport au bruit excessif dans Rosemont-La Petite Patrie. Et c'est notamment en raison de la hausse constante du nombre de plaintes que l'arrondissement a voulu s'attaquer au problème du bruit.

« Parfois, il y a des plaintes qui ne sont pas toujours justifiées. En ayant un inspecteur, une réglementation adéquate et les outils nécessaires, on vient à la fois s'assurer que les plaintes qui sont déposées sont justifiées, et qu'on peut aussi intervenir pour corriger la situation », souligne le maire Croteau.

D'autres arrondissements de Montréal se sont montrés intéressés par les mesures adoptées par Rosemont-La Petite Patrie.