NOUVELLES

Pas de logement sur les terrains de Vale

15/01/2013 12:27 EST | Actualisé 17/03/2013 05:12 EDT

La minière Vale abandonne l'idée de loger des travailleurs à ses installations de Sudbury.

L'automne dernier, l'entreprise brésilienne demandait un changement de zonage à la Ville de Sudbury pour pouvoir loger des centaines de travailleurs sur ses sites.

Vale explique cette décision par le fait que moins d'employés seront embauchés lors de la réfection de sa fonderie de Copper Cliff. La minière annonçait la semaine dernière que l'investissement dans sa fonderie passait de deux à un milliard de dollars. Un seul des deux fourneaux sera remplacé. Le logement temporaire d'employés sur ses sites n'est donc plus nécessaire.

« Nous allons retirer la demande de changement de zonage faite à la Ville », indique la porte-parole de Vale, Angie Robinson.

La Ville du Grand Sudbury confirme avoir reçu cette demande.

Fin des spéculations

La minière brésilienne espère que cela mettra fin aux spéculations selon lesquelles Vale veut loger des travailleurs de remplacement en vue d'un éventuel conflit de travail.

« Nous espérons certainement que les gens comprendront que notre demande à la ville ne cachait rien d'autre », affirme Angie Robinson.

Les travaux de réfection de la fonderie de Copper Cliff, dont l'objectif est de réduire ses émissions polluantes, doivent débuter en 2014. Le nombre de travailleurs supplémentaires qui seront engagés par la minière reste encore inconnu.

D'après le reportage d'Élyse Allard

PLUS: