NOUVELLES

La Ville de Québec réclame toujours un million de dollars pour les manifestations étudiantes

15/01/2013 05:20 EST | Actualisé 17/03/2013 05:12 EDT

Le maire de Québec garde toujours espoir de recevoir une compensation pour les montants versés par la Ville afin d'assurer la sécurité lors des manifestations étudiantes du printemps dernier.

Le 20 décembre, le ministère de la Sécurité publique a fait part à la Ville de Québec de son refus de payer le million de dollars qu'elle demandait. Cependant, le maire Régis Labeaume entend revenir à la charge.

Il a rencontré, mardi matin, le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, qui lui a demandé de justifier sa requête. « Il nous a demandé de justifier alors on va justifier. Allons-y par étape. On va lui envoyer la justification, c'est tout à fait légitime de demander ça », a-t-il déclaré avant de rencontrer la ministre responsable de la Capitale nationale, Agnès Maltais.

La ministre Maltais s'est rangée du côté de son collègue de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, qui a refusé la réclamation de Québec, et ce, même si son ministère avait octroyé 15 millions de dollars à Montréal sous le gouvernement libéral. « Le ministre de la Sécurité publique a bien expliqué la situation exceptionnelle qui avait été vécue à Montréal », a-t-elle affirmé en ajoutant que Québec recevait déjà des sommes d'argent pour remplir son rôle de Capitale nationale.

Le maire Labeaume entend en discuter à nouveau avec le ministre de la Sécurité publique.

La Coalition avenir Québec a accusé le gouvernement de Pauline Marois de punir la Capitale en refusant de l'indemniser.

PLUS: