NOUVELLES

Procès Nortel : les anciens employés déçus

14/01/2013 07:17 EST | Actualisé 16/03/2013 05:12 EDT

Trois anciens dirigeants de Nortel accusés d'avoir orchestré une fraude de plusieurs millions de dollars sont acquittés, en Cour supérieure de l'Ontario, de toutes les accusations qui pesaient contre eux.

Dans la région d'Ottawa, plusieurs anciens employés de l'entreprise se disent déçus, mais peu surpris par la décision du juge torontois.

Selon un de ces ex-employés, Yves Gilles, cet acquittement était prévisible puisqu'il lui semblait difficile de prouver hors de tout doute qu'il y avait bel et bien eu manipulation. M. Gilles qui a commencé sa carrière chez Nortel Networks dans le secteur d'Aylmer à Gatineau, en 1979, a perdu son emploi lors des premières vagues de compressions de l'entreprise en 2001.

Encadrer les entreprises

D'autre part, les anciens employés estiment que le problème dépasse la faillite de Nortel. Ils croient que le Canada a fait preuve d'un trop grand laxisme à l'égard des entreprises. Ils estiment que le gouvernement fédéral devrait mieux encadrer les entreprises afin de mieux protéger les actionnaires et les employés pour que ceux-ci obtiennent les primes de départs et l'argent des fonds de pension dus.

L'un des représentants de la Sauvegarde des retraités et des anciens employés de Nortel Canada, François Meunier, explique que l'acquittement des trois ex-dirigeants ne change rien à leur bataille.

Il assure que le regroupement qui représente les 20 000 retraités de l'entreprise veut toujours récupérer l'argent du régime de retraite. Certains anciens employés ont perdu jusqu'à la moitié de leur fonds de pension dans l'« Affaire Nortel ».

Le processus de médiation à ce sujet a commencé lundi, à Toronto.

PLUS: