NOUVELLES

Michel Therrien est satisfait des efforts déployés par les joueurs du Canadien (VIDÉO)

14/01/2013 03:57 EST | Actualisé 16/03/2013 05:12 EDT

BROSSARD, Qc - Michel Therrien, s'est dit satisfait de l'effort déployé par ses protégés, plus particulièrement par l'ardeur que démontrent les jeunes joueurs de l'organisation. Mais l'entraîneur-chef du Canadien de Montréal s'attend aussi à voir une progression dans leur jeu.

«On s'attend à ce qu'ils soient meilleurs», a-t-il déclaré à l'issue de la deuxième journée du mini-camp d'entraînement — ou plutôt semaine d'entraînements, comme il l'a qualifiée — que l'équipe tient en vue de cette saison écourtée qui s'amorcera samedi, par un duel face aux Maple Leafs de Toronto.

«Ça fait partie du processus de développement d'un joueur de hockey. En tant que recrues, ce ne sont pas des recrues de 19-20 ans, ils ont une certaine expérience professionnelle, que ce soit en Europe (ou ailleurs), on s'attend à ce qu'ils connaissent une meilleure saison. Je m'attends à ce que l'expérience acquise l'année dernière les aide beaucoup. Mais ceci dit, nous sommes très satisfaits de ce que nous avons vu jusqu'ici.»

Raphaël Diaz, pour un, compte mettre à profit l'expérience acquise en Suisse au cours des derniers mois. Celui qui n'a pas toujours eu l'occasion de se mettre en valeur la saison passée a récolté 29 points, dont sept buts, avec la formation de Zug.

«C'est bon pour la confiance, sans aucun doute. Mais le jeu est différent ici, chacun a son rôle, a-t-il nuancé. Même le jeu est différent.»

Si, de façon générale, les Gabriel Dumont, Brendan Gallagher, Jarred Tinordi Alexei Emelin et Raphaël Diaz ont bien paru, mardi, c'est surtout Alex Galchenyuk qui a retenu l'attention. Le premier choix du Tricolore au dernier repêchage a démontré toute l'ampleur de son talent lors de la séance de fusillade en déjouant coup sur coup Petr Budaj et Carey Price avec des feintes, «des majeures».

Très terre à terre, le jeune patineur qui aura 19 ans dans quelques semaines ne s'en cache pas: il est anxieux à l'idée d'être de la formation pour le match de samedi.

«J'espère que je serai là. Mais il reste encore plusieurs jours d'entraînement d'ici-là et j'espère m'améliorer à chaque séance.»

Malgré la période plutôt brève dont il dispose pour impressionner l'état-major du club et tailler sa place dans la formation, Galchenyuk ne fait pas les choses différemment.

«Je ne ressens pas la pression de devoir impressionner à chaque présence que je fais sur la patinoire, a-t-il expliqué. Je crois juste que je doive être le joueur que je suis et je pense que si je suis capable d'accomplir cela, je me trouverai en bonne position.»

«Il réagit bien aux différentes situations et il est réceptif quand on lui parle des ajustements qu'on aimerait le voir apporter. On aime ce qu'on voit, a ajouté Therrien. On prend ça une journée à la fois, mais on aime ce qu'on voit.»

Un peu de pression pour Eller

Malgré tous ces bons mots, un des beaux espoirs de l'organisation, Lars Eller, quitte peut-être cette deuxième journée d'entraînement avec de la pression supplémentaire sur les épaules.

«J'ai vu Lars jouer au cours des deux dernières années et je crois qu'il arrive à une étape de sa carrière où il doit passer à un autre niveau. Du moins, c'est ma perception, a dit l'entraîneur. Il a du potentiel, il est jeune et toujours en développement, mais vient un temps où on veut voir un joueur passer à un autre niveau et c'est le cas pour lui.»

Therrien a cependant pris soin d'ajouter que le Danois de 23 ans disposerait de toutes les chances de se faire valoir.

«Absolument. Est-ce que ça veut dire qu'il se retrouvera sur l'un des deux premiers trios, on verra. Mais vous savez, tout le monde doit contribuer. Qu'on joue en compagnie de (Tomas) Plekanec ou sur le troisième trio, on doit contribuer. Je vais mettre de la pression sur tout le monde pour obtenir des résultats.»

Eller est prêt à saisir toutes ses chances, au centre ou à l'aile.

«Je suis toujours ouvert à jouer n'importe où, vous savez. J'en ai beaucoup parlé avec Rich Peverley en Finlande. C'est un centre naturel, mais avec les Bruins, ils ont cinq ou six centres, alors il joue à l'aile. Tout le monde ne peut pas jouer au centre, mais une équipe peut connaître du succès quand tout le monde connaît son rôle et je suis certain qu'il y a de la place pour tout le monde au sein de cette équipe.»

Deux initiatives pour les amateurs

Par ailleurs, le Canadien a annoncé qu'il comptait offrir deux «cadeaux» aux amateurs afin de renouer les liens qui auraient pu être rompus par le lock-out.

Ainsi, le Canadien accueillera gratuitement les spectateurs pour le match intra-équipe de jeudi soir ainsi que pour les entraînements matinaux du Canadien et des Leafs en vue du match de samedi.

Lors de ces deux occasions, un hot-dog, un sac de croustilles et une boisson gazeuse seront offerts gratuitement à chaque partisan et les places seront attribuées selon l'ordre d'arrivée des spectateurs. Les portes ouvriront à 17 h 30 jeudi et 9 h samedi.

INOLTRE SU HUFFPOST

NHL TEAM VALUES