Falcons: le gain contre Seattle a été des plus savoureux pour Ryan et Gonzalez

Publication: Mis à jour:
MATT RYAN TONY GONZALEZ
Getty Images

ATLANTA - Matt Ryan et Tony Gonzalez ont finalement largué de leurs épaules le poids de ne pas avoir gagné de match éliminatoire dans la NFL, dimanche.

Ryan s'est défait de ce fardeau à sa cinquième saison, guidant les Falcons d'Atlanta à un gain rocambolesque de 30-28 contre les Seahawks de Seattle, pour ainsi accéder au match de championnat de la Nationale.

Si Ryan était ravi, imaginez le soulagement de Gonzalez, un vétéran de 16 saisons qui en est probablement à sa dernière campagne. Pas surprenant qu'il n'ait pas pu retenir ses larmes, une fois la victoire concrétisée.

«J'ai déjà pleuré après une défaite, mais c'était la première fois après une victoire, a dit Gonzalez, qui avait une fiche de 0-5 en éliminatoires. Quand ils ont pris l'avance je pensais que c'était fini, que l'histoire se répétait dans un sixième match pour moi.»

Les Falcons menaient 20-0 à la demie et 27-7 au moment de commencer le dernier quart. Jamais un club n'a bousillé une telle avance au dernier quart, en éliminatoires, mais les Seahawks de Russell Wilson sont passés très près.

Wilson a fourni deux passes de touché et une course de touché, puis il a orchestré la montée qu'on croyait déterminante. Il a réussi trois passes pour 50 verges dont une courte passe à Marshawn Lynch, qui a filé jusqu'à la ligne de trois des Falcons. La passe a été rendue possible par les qualités athlétiques de Wilson, qui a brillamment échappé à Sean Weatherspoon pour se donner le temps de lancer le ballon.

Le touché qui a suivi a donné aux Seahawks leur première avance du match, 28-27 avec 31 secondes au cadran, mais les Falcons n'avaient pas dit leur dernier mot.

Il y'a d'abord eu la connexion de 22 verges de Ryan à Harry Douglas. Gonzalez a par la suite capté une passe de 19 verges, puis les Falcons ont utilisé un temps d'arrêt qui a permis à Matt Bryant de tenter un placement de 49 verges, qu'il a converti avec huit secondes à disputer.

Un botté court raté des Falcons a donné le ballon aux Seahawks à leur ligne de 46, avec une dernière chance de l'emporter. Une courte passe n'a toutefois grugé que six verges, puis la «Hail Mary» est tombée dans les mains de Julio Jones, des Falcons.

Les Falcons accueilleront dimanche prochain les 49ers de San Francisco, avec une place au Super Bowl à l'enjeu. L'équipe d'Atlanta veut participer au grand match pour la deuxième fois de son histoire, après 1999. Les Falcons s'étaient alors inclinés 34-19 face aux Broncos de Denver.

Le gain de dimanche était le premier des Falcons en éliminatoires depuis la saison 2004. On ne demandera plus à Ryan pourquoi il n'a pas encore gagné de ce type de match, lui qui s'affranchissait de la calamité à son quatrième essai.

«Ça va faire du bien, a dit Ryan avec le sourire, au sujet de la disparition de ce genre de questions. Mais notre but n'est pas de gagner juste un match en éliminatoires. Nos objectifs restent encore à atteindre.»

Sur le web

First Down/Fourth Down: Matt Ryan, Tony Gonzalez finally break ...

Matt Bryant donne la victoire aux Falcons 30-28

Les Falcons évitent le désastre de peu

Falcons' Defeat of Seattle Ends Playoff Doubts as Gonzalez Cries

Falcons avoid historic meltdown, rally past Seahawks 30-28 on ...