NOUVELLES

En appui à Theresa Spence, une militante songe à retourner une médaille

13/01/2013 09:27 EST | Actualisé 15/03/2013 05:12 EDT

Le premier ministre Stephen Harper a rendu hommage à un groupe d'Ontariens en leur décernant un prix national pour leur implication communautaire, samedi, mais une militante de premier plan a promis de renvoyer son prix par solidarité avec une chef des Premières Nations.

Maude Barlow, la présidente nationale du groupe citoyen Conseil des Canadiens, a confié qu'elle envisageait retourner sa médaille ornée d'une image de la reine au bureau du gouverneur général, David Johnston, qui supervise son attribution.

Ce geste serait fait en appui à la Chef d'Attawapiskat, Theresa Spence, et à la vague de protestations Idle No More qui dénonce l'attitude du gouvernement Harper à l'égard des Premières Nations.

Un symbole

La médaille est un symbole des liens existant entre la Couronne, Ottawa et les Premières Nations, qui se sont longtemps vu refuser une rencontre entre les dirigeants des Premières Nations, le premier ministre et M. Johnston, a indiqué Mme Barlow.

Cette médaille représente les liens qui se sont rompus au cours des dernières semaines, a-t-elle ajouté, dans une entrevue téléphonique accordée à La Presse Canadienne samedi.

Mme Spence a juré de renoncer à la nourriture solide pendant plus d'un mois. Un porte-parole a indiqué que sa grève de la faim se poursuivait toujours.

Mme Barlow a déclaré que c'est la colère de Mme Spence vendredi, à la suite de sa rencontre avec M. Johnston, qui l'a poussée à décider de renvoyer le prix dès lundi.

D'autres rejettent la médaille

Les dirigeants autochtones se sont réunis séparément vendredi avec le premier ministre Harper, pour une rencontre d'une journée qui s'est terminée avec ce que le chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Shawn Atleo, a décrit comme étant une promesse de pourparlers visant à moderniser et mettre en oeuvre les anciens traités autochtones.

Et Mme Barlow n'est pas la seule à vouloir retourner sa médaille. L'auteure Naomi Klein et la chanteuse Sarah Slean ont écrit sur leurs comptes Twitter respectifs, vendredi, qu'elles rejetaient les offres pour recevoir la médaille, en guise de soutien à Idle No More.

PLUS: