SCIENCE - Faire un tour dans l'espace fait grandir. C'est la découverte de la Nasa, relatée par nos confrères du HuffPost américain. Un astronaute en gravité dans l'espace peut ainsi gagner jusqu'à 3% de sa taille, selon les scientifiques de la Nasa. Une personne mesurant 1 mètre 80 peut donc grandir de plus de 5 centimètres.

Pour parvenir à ces conclusions, des astronautes à bord de la Station spatiale internationale ont été surveillés pendant un mois. À présent que le constat est fait, les scientifiques de la Nasa souhaitent approfondir leur découverte en observant ce qu'il se passe au niveau de la colonne vertébrale des astronautes en gravité. Des observations qu'ils pourront faire grâce à une technologie basée sur les ultrasons.

Une meilleure compréhension de l'élongation de la colonne vertébrale permettrait aux médecins de développer de meilleures techniques de récupération après une mission dans l'espace, écrit Le HuffPost.

LIRE AUSSI: Un astronaute tweete son quotidien

Des résultats en temps réel

Des études antérieures avaient déjà montré que lorsque la colonne n'est pas soumise à la gravité de la Terre, les vertèbres se relâchent et se dilatent. Mais ces quelques centimètres glanés ne durent guère longtemps. Une fois revenus sur Terre, les astronautes retrouvent leur taille initiale au bout de quelques mois.

Jusqu'à présent, les scientifiques n'étaient pas capables de déterminer avec précision la raison de cet accroissement. Grâce à tout nouvel appareil à ultrasons, les astronautes pourront dès ce mois-ci se scanner le dos entre eux, depuis l'espace, et voir exactement à quoi ressemble leur colonne vertébrale après 30, 90 et 150 jours en orbite. Les chercheurs pourront accéder aux résultats en temps réel.

Les astronautes passent en général six mois à bord de la station spatiale permettant d'étudier sur le long-terme la manière dont le corps change lorsqu'il est en gravité.

Loading Slideshow...
  • L'ouragan Sandy au-dessus des Bahamas

  • La Terre de nuit

  • Une aurore boréale

  • À gauche en vert, une aurore boréale. À droite en blanc, le lever du soleil

  • La première image prise par le robot Curiosity sur Mars

  • La première photo en couleur prise par le robot Curiosity sur Mars

  • La première photo en haute définition prise par le robot Curiosity sur Mars

    (au pied du mont Sharp)

  • Une éruption solaire

  • Mort et naissance d'une étoile dans une seule image

  • L'objet Herbig-Haro 110 rejetant du gaz brûlant

  • Le Grand Nuage de Magellan

  • La nébuleuse de la Boucle du Cygne (ultraviolet)

  • Une foule d'étoiles prise en photo par le télescope Hubble

  • La galaxie à spirale M74

  • La nébuleuse de l'Hélice (ou NGC 7293)

  • La Nébuleuse de la Flamme (ou NGC 2024)

  • SN 185, la plus ancienne des huit supernovae de la Voie lactée

  • Deux galaxies qui se chevauchent (ou NGC 3314) dans la constellation de l'Hydre

  • Des milliards de jeunes étoiles en formation

  • Des étoiles en formation dans la nébuleuse d'Orion

  • La galaxie du Moulinet (ou NGC 5457)

  • R136a, l'amas stellaire situé dans la constellation de la Dorade

  • Un mélange d'infrarouges et de rayons x montrant la formation d'étoiles

  • La nébuleuse de la Tarentule

  • Une explosion engendrée par un trou noir