FAIT DIVERS - Le flou entoure Naomi Campbell. La mannequin britannique était apparue successivement en fauteuil roulant puis en béquilles, une jambe immobilisée par une blessure dont la nature et la cause n'avaient pas été dévoilées. Vendredi 4 janvier, le New York Post assure que la top a été agressée à Paris peu avant Noël et que l'affaire n'a pas été ébruitée pour que la police française puisse "faire son travail et retrouver les coupables".

Une version que le Daily Mail dément. Le quotidien britannique prétend que la description des évènements comporte quelques zones d'ombre et cite notamment une de ses sources au sein de la police française qui assure ne pas avoir trouvé les traces de cette agression dans les rapports avec ce commentaire, "c'est absolument bizarre."

Pour le Post, Campbell aurait été violemment attaquée par un groupe d'agresseurs dans une rue parisienne, assommée puis volée alors qu'elle s'apprêtait à prendre un taxi. Résultat, une grave blessure à la jambe - on parle même de ligament déchiré. La top aurait rapporté l'incident à la police selon le journal américain, dont l'une des sources décrit en ces termes l'état de la mannequin:

"C'était terrifiant. Naomi pense que ses agresseurs la surveillaient et l'ont suivie avant d'attendre le meilleur moment pour s'en prendre à elle, une fois seule. Sa jambe est blessée et ils l'ont violemment poussée contre le trottoir. Elle était bouleversée et secouée, ce qui se comprend."

Pour le Daily Mail cependant, il n'existe aucun rapport officiel, que ce soit de la part de la brigade criminelle de Paris comme des hôpitaux de la capitale. Le quotidien rappelle que les agressions de ce genre sont plutôt rare dans la capitale - sauf dans les banlieues, le métro et les gares - et que Naomi Campbell est connue pour son train de vie élevé. Ses séjours parisiens se font dans une suite du Bristol. Un chauffeur particulier accompagnent ses sorties.

Naomi Campbell est la compagne du riche milliardaire Vladimir Doronin. Ce dernier aurait immédiatement envoyé un jet pour que la mannequin soit opérée de la jambe par le chirurgien J. Richard Steadman, un des meilleurs spécialiste de l'orthopédie au monde qui s'occupe déjà du cas de nombreux athlètes. La principale intéressée n'a pas souhaité commenter l'incident répondant au Post d'un laconique: "désolé, je ne parle pas à la presse mais ça va."

En 2006, les rôles étaient inversés puisque c'est Naomi Campbell, elle-même, qui était accusée d'agression.

Découvrez Naomi Campbell en quelques défilés dans le diaporama ci-dessous:

Loading Slideshow...

Lire aussi:
» Naomi Campbell et les diamants de Charles Taylor