La « tempête du siècle » pourrait entraîner des coûts de déneigement entre 20 et 25 millions, mais « penchons plus 25 millions », a évalué l'ingénieur responsable du déneigement à la Montréal Michel Frenette, qui précise que les chiffres définitifs seront connus en janvier. 

Lundi avant-midi, les 3000 travailleurs de la Ville ont réussi à compléter 42 % du déneigement à Montréal avant leur pause qui commence en soirée.

En plusieurs endroits, les travaux seront être suspendus jusqu'au 2 janvier pour permettre aux employés de se reposer en vertu de la loi provinciale qui impose une période de repos de 36 heures aux conducteurs de véhicules lourds après 70 heures de travail en moins de sept jours.

Certains arrondissements vont quand même poursuivre le travail. L'arrondissement Ville-Marie, qui a commencé son déneigement plus tard, continuera de déneiger ce soir, alors que d'autres reprendront le travail un peu avant le 2 janvier. La Ville demande donc aux résidents de demeurer vigilants. Elle demande aussi aux citoyens de ne pas déposer leurs sacs de déchets dans la rue, même si les trottoirs où ils les laissent en temps normal sont enneigés.

L'objectif de la Ville est toujours de terminer le chargement de la neige d'ici le 7 janvier, pour le retour au travail.

Dimanche, la Ville a tenu à souligner la bonne collaboration des citoyens dans le cadre des opération de déneigement. Jusqu'à maintenant, 1700 véhicules ont été remorqués. « si on se fie au statistiques des années passée, on devrait être rendu à 2400 », expose Michel Frenette.