INSTAGRAM - L'action du géant américain des réseaux sociaux Facebook chutait vendredi, alors que sa filiale de partage de photos Instagram subit depuis une semaine un exode de ses usagers à la suite d'une tentative décriée puis abandonnée de modifier ses conditions d'utilisations.

L'action Facebook perdait ainsi 2,5% à 25,40 dollars à 16 heures (heure française) à Wall Street.

Dans le même temps, le site spécialisé dans l'audience des applications pour appareils mobiles, AppData.com, indiquait qu'Instagram recevait, selon ses dernières mesures, une moyenne de 12,4 millions d'utilisateurs par jour, soit une baisse de 3,5 millions d'utilisateurs par jour en moyenne (-22%) sur les sept derniers jours.

Un "bad buzz" par excellence

Cette chute de l'audience de l'application intervient quelques jours après qu'elle a fait scandale auprès de ses utilisateurs en annonçant une modification de ses conditions d'utilisations qui lui aurait donné la possibilité de se servir dans des publicités des photos de ses utilisateurs sans compensation.

Face au tollé, Instagram avait fait marche arrière le jour même, mais l'impact en termes d'image a été très négatif.

Une plainte en nom collectif contre Instagram a par ailleurs été déposée devant un tribunal fédéral américain pour dénoncer une rupture de contrat à la suite de la tentative d'amender les conditions d'utilisation.


LIRE AUSSI :

» Plainte contre Instagram au sujet de ses nouvelles règles d'utilisation
» Instagram répond aux internautes: "Non, nous n'allons pas vendre vos photos"
» Instagram: Facebook s'offre le droit de vendre vos photos, mais ça n'a rien de neuf