MONTRÉAL - Accusé de production et de distribution de pornographie juvénile, le diacre montréalais William Kokesch a été libéré sous caution, jeudi après-midi.

Il devra déposer à la cour une caution de 10 000 $ et revenir devant le tribunal le 27 février 2013. De plus, il ne peut se trouver dans des endroits publics fréquentés par des enfants, et ne doit pas utiliser un ordinateur ou naviguer sur Internet.

Kokesch subissait son enquête sur remise en liberté, jeudi. La défense avait d'abord obtenu une ordonnance de non-publication sur ces audiences.

L'homme de 65 ans a été accusé samedi par vidéoconférence. La veille, les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal avaient fouillé son domicile et saisi 2000 images.

Kokesch, diacre dans une église de Beaconsfield, dans l'ouest de l'île de Montréal, a été relevé de ses fonctions par l'archevêché de Montréal après le dépôt des accusations.

Par ailleurs, le SPVM aurait reçu de nouvelles informations provenant du public depuis la publication de la photo de l'accusé.