TORONTO - Voici ce que La Presse canadienne a considéré comme les 10 nouvelles les plus notables dans le sport canadien, en 2012:

No 1 — Le Lock-out

Le lock-out de la LNH est probablement ce qui a eu le plus d'impact en 2012. Des arénas sans hockey, des millions $ en litige, des bars et restos privés de clients et des amateurs amers, qui se demandent bien quand ça va se régler.

No 2 — La Punition

La décision de l'arbitre Christiana Pederson, en demi-finale du soccer féminin aux Jeux de Londres, en a fait rager plus d'un. Statuer que la gardienne canadienne Erin McLeod a conservé le ballon trop longtemps, un appel presque sans précédent, a donné aux Américaines la chance de niveler le score et de forcer une prolongation, pour finalement l'emporter.

«Nous n'avons pas eu l'impression de perdre, nous avons eu l'impression de nous être fait retirer la victoire», a dit la capitaine Christine Sinclair.

No 3 — La Tragédie

La Britanno-Colombienne Sarah Burke, vedette du ski acrobatique, était vue comme l'une des favorites pour triompher aux Jeux de Sotchi, en 2014, quand elle a fait une chute mortelle en janvier, à 29 ans.

Burke a fait une chute à première vue banale en s'entraînant pour la demi-lune à Park City, dans l'Utah. Le choc a toutefois brisé une artère qui amène le sang au cerveau.

Sa mort a renouvelé les appels à des mesures de sécurité plus rigoureuses.

«Elle était une vraie championne, qui va nous manquer et qui ne sera jamais oubliée», a dit le président du Comité olympique canadien, Marcel Aubut.

En mars, le pays a perdu un autre athlète quand Nik Zoricic, qui a grandi à Toronto, a péri en chutant pendant une finale de skicross en Coupe du monde, à Grindelwald en Suisse.

No 4 — La Coupe

L'édition centenaire de la coupe Grey s'est conclue de la plus belle façon pour la ville hôtesse de Toronto, les Argonauts ayant raison des Stampeders 35-22 lors du match ultime de la LCF, le 25 novembre.

No 5 — Le cycliste

Dans une année ternie par le scandale de dopage impliquant Lance Armstrong, les Canadiens ont eu une belle histoire à se mettre sous la dent avec la victoire de Ryder Hesjedal au Giro. En mai, le natif de Victoria est devenu le tout premier Canadien à remporter l'une des trois grandes courses du cyclisme.

«Cette remarquable victoire rend hommage à l'entraînement, l'endurance, le talent et l'esprit compétitif de M. Hesjedal», a dit le premier ministre Stephen Harper.

No 6 — L'Échange

Voilà qui a fait la manchette partout en Amérique du Nord: dans le but d'aspirer aux plus grand honneurs, les Blue Jays ont conclu un échange de pas moins de 12 joueurs avec les Marlins qui, en se départissant de vedettes, envoient un drôle de message à leurs partisans.

Les Jays ont ainsi obtenu l'arrêt-court Jose Reyes, les partants Mark Buehrle et Josh Johnson, le receveur John Buck et le polyvalent Emilio Bonifacio.

No 7 — Le Cheval

Certains mettront en doute la présence d'I'll Have Another dans cette liste, mais nous l'incluons en vertu du lieu de naissance de son propriétaire.

Le pur-sang a remporté les deux premières étapes de la Triple couronne mais dans un revirement crève-coeur, on a dû le retirer du Belmont Stakes le jour avant la course, à cause d'une blessure à un tendon. Il avait la chance de devenir le premier champion de la Triple couronne en 34 ans.

Le propriétaire J. Paul Reddam, de Windsor en Ontario, a plus tard vendu le gagnant du Derby du Kentucky et du Preakness à un éleveur du Japon, pour 10 M $.

No 8 — Le 'Kid'

Lorsqu'il y avait du hockey, plus tôt en 2012, le retour de Sidney Crosby, après une autre absence liée aux commotions cérébrales, a suscité un engouement des plus exceptionnels.

À son retour au jeu le 15 mars, après trois mois à l'écart, Crosby a récolté deux passes pour aider les Penguins de Pittsburgh à défaire les Rangers de New York 5-2.

Le cas de Crosby, victime de deux commotions en moins d'un an, a contribué à ce qu'on porte plus attention aux impacts des blessures à la tête dans les sports de durs contacts, comme le hockey et le football.

No 9 — L'autre échange

Sans être autant scrutée que celle impliquant les Jays, la transaction qui a fait passer Steve Nash des Suns aux Lakers a beaucoup fait jaser, dans la NBA. Après huit ans à Phoenix (un deuxième passage là-bas), Nash a été envoyé à Los Angeles en retour de quatre choix au repêchage, signant un contrat de 27 M $ pour trois ans.

No10 — La Médaille d'or

Avec le bronze et l'argent s'accumulant pour le Canada aux Jeux de Londres, c'est la gymnaste ontarienne Rosie MacLennan qui a obtenu l'or en premier, en trampoline.

Loading Slideshow...
  • Adam van Koeverden

    <strong>Canoë/Kayak</strong> Le kayakiste d'expérience détient une médaille olympique de chaque couleur et voudra augmenter sa collection à Londres. Van Koerverden, qui était le porte-drapeau canadien lors des cérémonies d'ouverture de 2008, devrait bien faire lors de l'épreuve du 1000 mètres au K1. L'homme de 30 ans, qui est originaire d'Oakville en Ontario, a remporté le titre mondial sur cette distance l'an dernier en Hongrie.

  • Émilie Heymans

    <strong>Aquatiques: Plongeon</strong> Triple médaillée olympique, l'athlète de 30 ans tentera de devenir la première plongeuse de l'histoire à gagner une médaille lors de quatre Jeux olympiques d'affilée aux Jeux de Londres. Après avoir connu ses succès à la tour de 10 mètres, Heymans a décidé de faire la transition au tremplin de 3 mètres après les Jeux de Pékin. En plus de prendre part à l'épreuve individuelle à Londres, elle disputera l'épreuve du 3 mètres synchro avec sa jeune coéquipière Jennifer Abel.

  • Alexandre Despatie

    <strong>Aquatiques: Plongeon</strong> Il s'agira des quatrièmes Jeux d'été auxquels participera l'athlète lavallois de 27 ans. Il a remporté la médaille d'argent au tremplin de trois mètres chez les hommes lors des deux derniers Jeux, mais sa préparation a été sérieusement ralentie en juin quand il a subi une lègère commotion cérébrale après avoir heurté la planche de la tête lors d'un entraînement en Espagne.

  • Simon Whitfield

    <strong>Triathlon</strong> Le champion olympique du triathlon lors des Jeux de l'an 2000 continue à bien faire à 37 ans. Après avoir décroché l'or à Sydney, en Australie, Whitfield a peiné lors des Jeux de 2004 à Athènes, avant de se relever pour remporter l'argent quatre ans plus tard à Pékin. Le résidant de Victoria, en Colombie-Britannique, a intensifié son entraînement cette année pour être en mesure de rivaliser avec des athlètes plus jeunes sur le parcours olympique de Londres.

  • Milos Raonic

    <strong>Tennis</strong> On peut s'attendre à des cris épatés quand Raonic se présentera sur le terrain du All-England Club. Raonic est doté d'un service puissant et le reste de son arsenal n'est pas non plus à dédaigner. Il a remporté des victoires contre certains des meilleurs joueurs du monde au cours de la dernière année. L'Ontarien de 21 ans pourrait en épater plus d'un au domicile du tournoi de Wimbledon.

  • Ryan Cochrane

    <strong>Aquatiques</strong> Cochrane est un des meilleurs espoirs de podium parmi les nageurs canadiens. L'homme de 23 ans, qui est originaire de Victoria en Colombie-Britannique, a remporté la médaille de bronze à l'épreuve de style libre sur 1500 mètres il y a quatre ans. Il participera cet été à Londres aux épreuves de style libre sur 400 et 1500 mètres. Cochrane détient la marque canadienne sur ces deux distances.

  • Christine Girard

    <strong>Haltérophilie</strong> Après avoir échoué au pied du podium aux Jeux de Pékin en 2008, elle ambitionne à 27 ans de devenir la première Canadienne à remporter une médaille olympique en haltérophilie féminine à Londres. Médaillée d'or aux Jeux du Commonwealth 2010 et aux Jeux panaméricains l'automne dernier, elle s'est classée septième aux derniers championnats du monde dans la catégorie des 63 kilos.

  • Martine Dugrenier

    <strong>Lutte: libre</strong> Triple championne du monde, la lutteuse de 33 ans règne sur la catégorie des 67 kilos. À Londres, elle veut racheter sa contre-performance de 2008 lorsqu'elle s'est contentée du 5e rang alors qu'on la voyait sur le podium. Elle entend surtout tirer un trait sur un incident avec son entraîneur survenu à Pékin qui l'a empêchée de profiter pleinement de sa première expérience olympique.

  • Clara Hughes

    <strong>Cyclisme</strong> Elle a près de 40 ans mais ne donne aucun signe de ralentissement. Hughes, qui s'est hissée sur le podium en patinage de vitesse lors des trois dernières olympiades d'hiver, chevauchera de nouveau un vélo à Londres. Ce sera sa première participation à des Jeux d'été depuis ceux de Sydney, en 2000. La femme originaire de Winnipeg, qui s'est depuis installée à Sutton, avait remporté deux médailles de bronze lors des épreuves de cyclisme sur route aux Jeux d'Atlanta, en 1996.

  • Mary Spencer

    <strong>Boxe</strong> La boxeuse Mary Spencer, triple championne du monde, a encaissé sa première défaite en plus d'un an en avril dernier, avant d'en encaisser une deuxième un mois plus tard dès le premier combat de sa participation aux championnats du monde. L'athlète de 27 ans, qui provient de Windsor en Ontario, a eu besoin d'un laisser-passer pour participer aux Jeux de Londres. Elle espère renouer avec les performances qui lui ont permis de remporter l'or aux Jeux panaméricains, l'automne dernier.