Huffpost Canada Quebec qc

Instagram: Facebook s'offre le droit de vendre vos photos, mais ça n'a rien de neuf

Publication: Mis à jour:
INSTAGRAM FACEBOOK
AFP

INSTAGRAM - Inexorablement, Instagram se fond de plus en plus dans le moule de Facebook. L'application de partage de photos a annoncé le 16 décembre une modification de ses règles, qui va lui permettre de partager les données qu'elle recueille sur ses utilisateurs avec celles obtenues par sa maison mère, Facebook.

Instagram va donc appliquer les mêmes règles qui sont en vigueur sur Facebook. Comprenez: Instagram va s'octroyer le droit permanent de vendre vos photos, sans rémunération ni même sans en informer l'utilisateur. On imagine déjà votre surprise en découvrant vos photos de vacances exposées sur une affiche dans le métro.

Les informations d'un utilisateur, comme ses endroits favoris, pourront désormais être utilisées par Facebook, notamment pour des campagnes publicitaires. Voici ce qui apparaît désormais dans les conditions d'utilisation:

"Vous acceptez qu'une entreprise ou toute autre entité puisse nous payer pour afficher votre nom d'utilisateur (...) et vos photos en lien avec des contenus publicitaires ou sponsorisés, sans que cela vous donne droit à une compensation."

» Guy Birenbaum: "Si ça continue, je ferme mon compte Instagram"

Les changements seront effectifs dès le 16 janvier prochain, sans possibilité de retour. Ainsi, ceux qui n'auront pas supprimé leur compte Instagram d'ici là ne pourront pas s'opposer à l'éventuel usage commercial qui pourra en être fait.

Du coup, de nombreux utilisateurs du réseau social ont montré leur indignation. Ou leur ironie.

Facebook fait la même chose depuis 2009...

Pourtant, Facebook se permet le même genre de libertés depuis 2009, ce qui n'empêche pas les utilisateurs d'être toujours plus nombreux à s'inscrire (un milliard depuis octobre). Voici ce qui est inscrit dans les conditions d'utilisation:

"Pour le contenu protégé par les droits de propriété intellectuelle, comme les photos ou vidéos (propriété intellectuelle), vous nous donnez spécifiquement la permission suivante, conformément à vos paramètres de confidentialité et des applications : vous nous accordez une licence non-exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour l'utilisation des contenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook ou en relation avec Facebook"

Une polémique avait déjà éclaté en février 2009 sur les changements de cette charte, mais la monétisation des contenus privés n'avait pas heurté. La firme de Palo Alto avait tenté de rajouter la mention "vous acceptez que la Société puisse conserver des copies archivées", même si l'utilisateur avait effacé son contenu sur le réseau social.

Devant la grogne médiatique, l'article a ensuite été remplacé par "vous comprenez que les contenus supprimés peuvent persister dans des copies de sauvegarde pendant un certain temps".

Les utilisateurs avaient protesté pour défendre le droit à l'oubli, mais pas du tout pour l'utilisation commerciale de leurs données. Le débat autour d'Instagram est donc vain, même si Facebook avait garanti sa totale indépendance à l'application de photographies.

Mais pourquoi ne voit-on pas l'utilisation de photos Facebook dans les affiches publicitaires du métro, comme cité plus haut ? Même si rien ne l'empêche formellement, le réseau social utilise surtout cette liberté pour afficher les photos de profil de vos amis sur des sites qui embarque un module Facebook. C'est également le cas sur le site du HuffPost, d'ailleurs: vos amis Facebook qui se sont abonnés à nos informations apparaissent sur notre site, dans la colonne de droite de la page d'accueil, sans leur autorisation formelle. Voilà à quoi servent pour l'instant ces nouvelles conditions.

Comment cacher ses photos Instagram ?

En regardant de plus près les règles de confidentialité, il s'avère que les comptes Instagram dits "privés" ne sont pas sujets à cette nouvelle politique. Aussi, il est possible de repasser toutes ses photos en "privées" en un clic. Reste à savoir si Instagram considère que la nouvelle confidentialité des photos est rétroactive...

Voici une capture d'écran des conditions d'utilisation d'Instagram, notant que les photos privées ne rentrent pas dans le cadre de la nouvelle charte.

instagram facebook

Et au pire, si jamais vous tenez absolument à fermer votre compte tout en conservant vos clichés, voici la méthode fournie par iGénération...

LIRE AUSSI

» La vidéo qui se moque des utilisateurs d'Instagram

» Le premier clip conçu entièrement à partir d'Instagram

» Instagram arrive sur le Web