Huffpost Canada Quebec qc

Manifestations pour le mariage gai en France (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
PARIS
AFP

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche à Paris et dans plusieurs villes de France en appui au projet de loi ouvrant aux personnes de même sexe la possibilité de se marier et d'adopter des enfants.

Le projet de loi, qui doit être soumis à l'Assemblée nationale fin janvier est l'une des réformes de société les plus importantes en France depuis l'abolition de la peine de mort en 1981. Il a été présenté le 7 novembre en conseil des ministres.

À Paris, la manifestation comptait 60 000 personnes, selon les policiers. Sur les pancartes, on lisait « des droits pour nos enfants », « Dieu dit du bien de nous » ou encore « nous marchons dans le bon sens de l'histoire ».

Beaucoup d'enfants accompagnaient les manifestants qui insistaient souvent dans leurs slogans et leurs déclarations sur la légitimité des homosexuels à les adopter.

Des représentants du Parti socialiste - au pouvoir - et des Verts étaient présents dans le cortège, dont la ministre du Logement écologiste, Cécile Duflot, le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, et le maire de la capitale, Bertrand Delanoë.

Des manifestations étaient prévues dans les principales grandes villes françaises. À Toulouse, environ 10 000 personnes, selon les organisateurs, 3000, selon la police, ont défilé derrière une banderole « Pour l'égalité, contre l'homophobie ».

Enjeu de société

Le 17 novembre, des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté contre le projet de loi dans plusieurs villes du pays.

Les représentants des religions monothéistes combattent ce projet de loi qui, à leurs yeux, s'attaque au sens du mariage.

De son côté, Jean-François Copé , le président de l'Union pour un mouvement populaire (UMP) - le principal parti de droite -, a lancé un appel à une nouvelle manifestation le 13 janvier à Paris pour dénoncer un projet qui selon lui remet « en cause des fondements de la famille ».

Déjà vif, le débat a pris un tour nouveau mercredi avec la décision du président François Hollande de laisser le Parlement décider d'une éventuelle intégration dans le texte du droit à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les homosexuels.

Le Parti socialiste pourrait soutenir ce point sous forme d'amendement, selon Harlem Désir, mais le parti majoritaire est divisé.

La question de la PMA a relancé les hostilités. Pour des raisons juridiques, le gouvernement avait initialement prévu de la permettre pour les couples de femmes homosexuelles dans une future loi sur la bioéthique l'année prochaine. Elle est déjà légale dans des pays européens comme l'Espagne, où des Françaises se rendent pour bénéficier de la procédure.

La ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, a par ailleurs dit vendredi que l'éventuelle légalisation de la gestation pour autrui (GPA, une appellation se rapportant aux « mères porteuses ») ne serait pas débattue lors de l'examen du projet de loi au Parlement.

Les sondages montrent que si les Français sont favorables très majoritairement au mariage homosexuel, ils sont plutôt opposés à l'instauration du droit à l'adoption pour les couples de même sexe.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Le défilé parisien pro-mariage gay du 16 décembre 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction