Les bonnes manières à table pour tous les âges

Publication: Mis à jour:
(Shutterstock)
(Shutterstock)

Entre 4 et 6 mois : C’est le temps de présenter à bébé les aliments solides. Il faut essayer de l'exposer à de nombreux aliments, et passer assez rapidement aux textures, en suivant bien sûr les signes de l’enfant. On peut aussi donner une cuillère à bébé. Même s’il n’est pas encore capable de s’en servir, ça va lui apprendre les rudiments de la manipulation des ustensiles.

Entre 6 et 12 mois : Amenez bébé près de la table dans sa chaise haute lors des repas. Commencez à lui donner de petits morceaux de votre nourriture, en le laissant jouer avec ceux-ci. À ce moment, on peut aussi introduire le gobelet.

1 an et plus : Poursuivez l’introduction à des aliments et des textures différentes. Donnez aux petits une collation entre les repas s’ils en ont envie, mais privilégiez les fruits aux aliments sucrés.

De 1 à 3 ans : À cet âge, les enfants ont besoin de rappels constants. Pour eux, le repas, comme le reste, est un jeu, et les parents doivent répéter les consignes et les conséquences. Un autre conseil : ne donner aux enfants de cet âge que quelques morceaux à la fois. Comme ça, moins de risque que la nourriture se retrouve partout!

De 3 à 5 ans : Dans ce groupe d’âge, on retrouve des petits difficiles et des escargots. Le meilleur moyen de les faire manger correctement, c’est la pratique. Il est aussi possible de leur demander de vous répéter les règles et de pratiquer le renforcement positif – lorsqu’ils ont un bon comportement et mangent bien, félicitez-les!

De 5 à 8 ans : C’est l’âge où l'on peut commencer à pratiquer l’art de la conversation à table. Les enfants hériteront de bonnes habitudes pour la vie durant si le repas familial est un moment agréable de partage et d’échange.

8 ans et plus : À cet âge, on raffine les manières, par exemple en expliquant qu’on ne mange pas avant que tout le monde soit servi et qu’on n’apporte pas son iPad à table. Les « grands » doivent aussi comprendre qu’ils donnent l’exemple aux plus petits.

CONTENU DE MARQUE