Les Québécois sont-ils les moins généreux au Canada?

Publication: Mis à jour:
GUIGNOLEE
(Radio-Canada.ca) | Radio-Canada

Une étude publiée jeudi par l'Institut Fraser conclut que les Québécois sont les moins généreux de tous les Canadiens.

 Basée sur les données des déclarations de revenus des particuliers de 2010, l'étude révèle que les Québécois n'ont versé que 0,31 % du revenu total gagné dans la province à des organismes de bienfaisance enregistrés, soit moins que dans toutes les autres provinces.

 À peine 21,9 % des contribuables québécois ont réclamé un crédit d'impôt pour don de bienfaisance dans leurs déclarations de revenus. Le Québec ne devance que le Nouveau-Brunswick (21,3 %) et Terre-Neuve-et-Labrador (21,1 %).

Selon cette étude, disponible en anglais seulement, le Québec arrive au 59e rang du classement général de l'ensemble des 64 territoires nord-américains et au dernier rang de l'ensemble des provinces canadiennes.

Au Canada, c'est le Manitoba qui se place en tête de liste de la générosité. Il est suivi par l'Île-du-Prince-Édouard et la Saskatchewan, alors que l'Alberta et l'Ontario se partagent le quatrième rang.

Les Manitobains sont ceux qui ont consacré le plus important pourcentage de leur revenu total (0,92 %) à des dons de bienfaisance, soit près de trois fois plus que les Québécois. La moyenne canadienne s'est élevée à 0,66 % du revenu total.

L'Utah a été le territoire le plus généreux en Amérique du Nord : 34,0 % des contribuables y ont effectué des dons représentant 3,17 % du revenu total gagné dans l'État, soit un pourcentage plus de dix fois plus élevé qu'au Québec.

Selon Filip Palda, de l'Institut Fraser, « alors que les Américains tendent à faire preuve de plus de générosité que les Canadiens, le Québec se distingue tristement comme la moins généreuse de toutes les provinces canadiennes ».

L'étude établit également que si les Québécois s'étaient montrés aussi généreux que leurs voisins américains en consacrant le même pourcentage de leur revenu total à des dons, les organismes de bienfaisance du Québec auraient recueilli 2,9 milliards de dollars de plus des particuliers en 2010.