Lock-out: le statu quo

Publication: Mis à jour:
GARY BETTMAN
Gary Bettman. | Mary Altaffer/SRC

La séance de médiation de mercredi entre la Ligue nationale et l'Association des joueurs (AJLNH) est terminée.

La LNH et l'AJLNH seraient restées sur leurs positions de la semaine dernière, selon TSN.

Les deux entités ont rencontré séparément les médiateurs, des réunions qui ont duré plus de six heures. Les joueurs et la ligue n'ont jamais été dans la même pièce au même moment.

La suite des choses demeure nébuleuse. Aucune autre rencontre n'est prévue, mais « il n'y a pas encore de conclusion à ce processus », a dit le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, aux médias. Daly a affirmé qu'il ne sait pas lui-même s'il sera retour jeudi.

Daly a par ailleurs dit, en s'éloignant des journalistes, qu'il n'y avait aucune offre sur la table. Il a plus tard expliqué que les médiateurs ont demandé aux joueurs s'ils accepteraient maintenant l'offre de la semaine dernière, et ils ont répondu non.

Brendan Morrison, présent aux réunions de mercredi, a affirmé que la Ligue avait demandé aux joueurs s'ils voulaient maintenant accepter l'offre de la semaine dernière. Les joueurs ont évidemment refusé.

Il est intéressant de noter que le commissaire de la LNH, Gary Bettman, avait indiqué jeudi dernier que cette offre n'était plus sur la table.

De son côté, le directeur de l'Association des joueurs (AJLNH), Don Fehr, n'a pas été plus loquace. « Je ne peux pas vous dire qu'il y a eu du progrès aujourd'hui. » Pressé de questions, il a ajouté: « Tout ce que je vais dire, c'est qu'il n'y a pas de changement dans les positions. »

Fuites

Le lieu de la séance de mercredi devait être gardé secret, mais plusieurs médias ont découvert qu'elle a eu lieu à Iselin, au New Jersey. La dernière rencontre avec médiateurs avait également eu lieu dans cette lointaine banlieue de New York.

Bettman et Daly représentaient le côté patronal. Aucun propriétaire n'était attendu.

L'AJLNH a annoncé mercredi que 13 de ses membres assistaient à la réunion : Craig Adams, Adrian Aucoin, Brad Boyes, Chris Campoli, Mathieu Darche, Shane Doan, Ron Hainsey, Jamal Mayers, Andy McDonald, Steve Montador, Brendan Morrison, Douglas Murray et Daniel Winnik.

Les médiateurs, eux, étaient appelés en renfort pour la deuxième fois du conflit. Leur première présence, les 28 et 29 novembre, n'avait évidemment pas été concluante.

Il s'agissait de la première séance de négociations depuis la rupture des pourparlers, jeudi dernier. La LNH avait alors avisé à l'AJLNH, dans un message laissé dans la boîte vocale de Steve Fehr, qu'elle rejetait la dernière offre syndicale et retirait son offre.

Les sources de division

En point de presse la semaine dernière, Bettman avait énuméré trois demandes essentielles de la LNH dans les négociations.

La première était la durée totale du contrat de travail. La ligue souhaitait une entente de 10 ans avec clause échappatoire après huit ans. Les joueurs ont proposé huit ans avec possibilité de se retirer après six.

La deuxième était la durée maximale des contrats de joueurs, que la ligue souhaite limiter à cinq ans. « C'est la montagne sur laquelle nous allons mourir », avait dit Daly à ce sujet.

La troisième était les « compliance issues » (terme de Bettman), soit les sommes que les joueurs versent en fiducie, et les dispositions des rachats de contrats.