NOUVELLES

Le ministre Joe Oliver livre un plaidoyer pour l'oléoduc ouest-est

11/12/2012 03:49 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST
AP File
This Sept. 19, 2011 aerial photo shows a tar sands mine facility near Fort McMurray, in Alberta, Canada. Alberta has the world's third-largest oil reserves after Saudi Arabia and Venezuela - more than 170 billion barrels. Daily production of 1.5 million barrels from the oil sands is expected to increase to 3.7 million in 2025, which the oil industry sees as a pressing reason to build the pipelines. Critics, however, dislike the whole concept of tapping the oil sands, saying it requires huge amounts of energy and water, increases greenhouse gas emissions and threatens rivers and forests. (AP Photo/The Canadian Press, Jeff McIntosh)

SAINT-JEAN, N.-B. - Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Joe Oliver, a visité mardi la plus importante raffinerie de pétrole au Canada dans le but de «vendre» le projet d'oléoduc qui permettrait de transporter du pétrole brut de l'Alberta vers l'est du pays.

Le ministre Oliver a visité la raffinerie Irving de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, puis il a vanté les mérites du projet d'oléoduc, dans un discours à la chambre de commerce de l'endroit.

Selon M. Oliver, la construction de l'oléoduc profitera à tous les Canadiens, et elle permettra de créer des emplois et de stimuler les investissements dans les provinces de l'Atlantique.

Il a soutenu qu'à la suite de la décision des États-Unis d'augmenter leur production de gaz et de pétrole, il est impératif que le Canada diversifie ses marchés. Selon le ministre Oliver, l'oléoduc Ouest-Est permettrait d'atteindre cet objectif.

Le président d'Irving Oil, Mike Ashar, assure que l'entreprise souhaite acheter davantage de pétrole albertain et qu'elle aimerait que le projet d'oléoduc se concrétise.

Des ministres du gouvernement du Québec ont d'abord très mal accueilli ce projet, mais la première ministre Pauline Marois a ensuite indiqué qu'elle mettra sur pied un comité chargé d'en déterminer les avantages.