Quoi penser de la diète hypotoxique aussi connue sous le nom de détox?

Publication: Mis à jour:
GLUTEN
Alamy

Aussi connue sous le nom de diète « détox », la diète hypotoxique vend sa salade en levant le nez sur certains aliments qui auraient tendance à « acidifier » le corps. Vent de panique ou de légende urbaine ? Voici ce que la science en pense.

Premièrement, il faut faire attention quand il est mention d’acidité dans le sang. Même une toute petite variation du pH sanguin entraine de sérieux problèmes, voire la mort. Selon les adeptes de cette diète, les aliments « acidifiants » comme la viande rouge et les charcuteries, les céréales avec gluten, les produits laitiers, les aliments transformés, les desserts, la caféine, les boissons gazeuses et l’alcool, seraient responsables de bons nombres de maladies, telles que l’arthrite, le syndrome du colon irritable et l’ostéoporose.

La diète prône donc les aliments alcalins, comme les légumes et fruits, les noix, les graines et les légumineuses (sauf le soya). Elle permet aussi les viandes maigres, les poissons et fruits de mer et les céréales sans gluten (sauf le maïs). Outre le fait d’éliminer complètement les produits laitiers, les aliments permis de cette diète semblent tout droit sortis d’une simple saine alimentation. Comme quoi l’effet « diète » est encore attrayant pour plusieurs. Mais, sur quoi sont basés ces principes ?

Le point sur le « sans gluten »

Tout d’abord, la diète sans gluten est prescrite aux gens atteints de la maladie coeliaque, soit environ 1% de la population seulement. Ceci dit, plusieurs études ont tenté de savoir si le gluten n’affecterait pas une autre tranche de la population, comme les personnes souffrant du syndrome du colon irritable, de dermatite herpétiforme ou d’arthrite rhumatoïde, par exemple. Pour le moment, les résultats semblent variés d’une étude à l’autre. C’est pourquoi un diagnostic médical demeure la recommandation de base avant d’entreprendre un tel changement. Si vos résultats sont positifs, le quinoa, le sarrasin, l’amarante, le millet et le riz sont les options de céréales qui s’offrent à vous, afin d’éviter les carences en nutriments propres à ce groupe alimentaire.

Le point sur les produits laitiers

Pour ce qui est des produits laitiers, il est vrai qu’ils sont riches en plusieurs éléments nutritifs essentiels. Il faut donc faire preuve de prudence si vous décidez d’éliminer ce groupe. Les boissons végétales sont généralement enrichies en la plupart des nutriments du lait. Par contre, les boissons de riz et d’amandes n’ont pas du tout la même teneur en protéines que celle de soya. Aussi, à portions égales, les légumes verts feuillus cuits sont une bien meilleure source de calcium que leurs versions crues.

Les risques de carences de la diète hypotoxique

Éliminer les produits laitiers et les céréales avec gluten, sans nécessairement les remplacer avec des aliments adéquats, peut entrainer certaines carences. Le calcium et la vitamine D, surtout présents dans les produits laitiers, ainsi que les vitamines du complexe B, présentes en majeure partie dans les produits céréaliers sont à surveiller.

Sinon, que vous étiquetiez ces habitudes alimentaires d’hypotoxique ou non, diminuer la consommation de viande rouge, de charcuteries, d’aliments transformés, de boissons gazeuses et d’alcool, en plus de mettre les fruits et légumes au cœur de l’alimentation, sont certainement de bonnes options pour encourager la santé globale.

Trente aliments de moins de 50 calories
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée