WINNIPEG - Un chasseur qui a été retrouvé après avoir été perdu pendant trois semaines dans les forêts du sud-est du Manitoba a indiqué que le fait de penser à sa famille et aux centaines de personnes qui le recherchaient l'a aidé à rester en vie.

«C'étaient ma femme et mon fils, et le fait de savoir que la communauté de recherche et de sauvetage et des gens que je ne connais même pas me cherchaient», a expliqué Brad Lambert, réapparu sain et sauf samedi après avoir passé 21 jours en forêt.

M. Lambert, âgé de 46 ans, avait été vu pour la dernière fois le 15 novembre lorsqu'il a arrêté pour acheter des fournitures pour un voyage de chasse au chevreuil au sud-est de sa demeure de Winnipeg.

Les choses se sont gâtées lorsqu'«un mauvais tournant sur le mauvais chemin» l'a laissé pris au milieu de nulle part.

Les recherches ont été lancées lorsqu'il n'est pas rentré à la maison.

Des policiers et des centaines de bénévoles ont parcouru la zone densément boisée. Des avions ont aussi été appelés.

On a aussi demandé à des résidants et des propriétaires d'entreprises au Manitoba et en Ontario de vérifier des édifices comme des cabanons extérieurs, des structures abandonnées et des garages sur leurs propriétés.

Pendant ce temps, M. Lambert a fait ce qu'il devait pour survivre, a-t-il raconté. Même s'il n'avait pas de nourriture et n'a rien mangé pendant toute cette épreuve, il est parvenu à faire fondre de la neige pour avoir de l'eau à boire. Et il a fait de son mieux pour aider ceux qui se portaient à sa rescousse.

«Je passais la journée à envoyer des signaux, marchant au travers d'un grand marécage pour signaler des avions avec mon équipement de chasse orange», a-t-il raconté, ajoutant qu'il pouvait voir des avions, et que certains le survolaient même pendant la nuit.

«Malheureusement, j'imagine qu'ils ne pouvaient pas me voir (...) ça devait être extrêmement difficile de retrouver une personne des airs. C'était parfois très décourageant», a-t-il confié.

Éventuellement, M. Lambert s'est rendu compte qu'il devait bouger.

Il a traversé la forêt jusqu'à ce qu'il arrive à un sentier, qu'il a suivi jusqu'à ce qu'il atteigne une route.

C'est sur celle-ci qu'il a été retrouvé.

Le chasseur affirme être fatigué mais se sentir bien.

«Pas d'effets négatifs. Je mange, je suis hydraté et je jouis du bon temps avec ma famille», a-t-il indiqué.

Il a ajouté vouloir que tout le monde qui a aidé avec les recherches sache à quel point il est reconnaissant.

«Ça a été une période chargée d'émotions et ce l'est toujours. Je suis reconnaissant envers tous ceux qui ont été impliqués», a-t-il conclu.