L’acteur de Seven Psychopaths a senti qu’il se dirigeait vers la mort, en 2005, remarquant que son corps ne suivait plus.

Régulièrement, en effet, tant mentalement que physiquement, Colin Farrell ne contrôlait plus ce qu’il faisait. Il a longtemps mené le combat contre ses dépendances à l’alcool et aux drogues. C’est après son expérience de 2005 qu’il a décidé d’y mettre un terme définitif.

Il a expliqué au magazine Sunday Times : «Évidemment, je ne suis pas médecin, mais inutile d’avoir des études en médecine pour savoir que votre corps a abandonné la bataille. J’ai compris que je n’en avais plus pour longtemps».

Farrell a poursuivi: «J’en étais au point où les seules voix qui faisaient leur chemin jusqu’à mon esprit étaient celles de la destruction et de l’oblitération».

L’acteur de 36 ans a insisté, cependant, sur le fait qu’il a toujours eu une personnalité dépendante, surtout concernant la nourriture. «Demandez à ma mère, je suis dépendant d’un tas de choses depuis que je suis tout jeune. Sans blague.»

Farrell explique que tout ce qui lui «faisait du bien», dès l'âge de 7 ans, était une raison pour s’y coller pendant des mois. Qu’il s’agisse de Lion Bar, de Coco Pops, de purée de pommes de terre ou de thon en boîte, dès qu’il accrochait, c’était sans arrêt pour un minimum de 6 mois.

Loading Slideshow...
  • Katie Price

    (Photo: SWNS)

  • David Beckham

    (Photo: SWNS)

  • Angelina Jolie

    (Photo: SWNS)

  • Madonna Ciccone

    (Photo: SWNS)

  • Ronnie Wood

    (Photo: SWNS)

  • Tulisa Contostavlos

    (Photo: SWNS)

  • Paul Gascoigne

    (Photo: SWNS)

  • Cliff Richard

    (Photo: SWNS)