Huffpost Canada Quebec qc

Alberta: la PM Redford blanchie d'avoir induit le parlement en erreur

Publication: Mis à jour:
ALISON REDFORD TRANSITION PAYMENT
Alison Redford. | CP

EDMONTON - Le président de l'Assemblée législative de l'Alberta a blanchi la première ministre Alison Redford d'allégations d'avoir induit en erreur la Chambre sur son rôle dans l'octroi d'un contrat gouvernemental de plusieurs milliards de dollars au cabinet d'avocats de son ex-mari.

Le président Gene Zwozdesky a expliqué qu'il croyait la version des faits de Mme Redford. La première ministre soutenait qu'elle n'avait pas choisi la firme qui serait impliquée dans une poursuite de 10 milliards $ contre les grandes compagnies de tabac.

Des documents indiquent que le bureau d'avocats de Robert Hawkes avait obtenu la préférence de Mme Redford lorsqu'elle était ministre de la Justice en 2010. M. Zwozdesky a toutefois noté que le contrat a été finalisé après qu'elle eut quitté son poste, en juin 2011.

Le parti Wildrose, l'opposition officielle en Alberta, a déposé une motion jeudi dernier demandant que Mme Redford soit reconnue coupable d'outrage au parlement.

Les libéraux et le NPD ont déjà soutenu que les preuves contre Mme Redford étaient tellement évidentes qu'elle devait démissionner de son poste de première ministre jusqu'à ce qu'un organisme indépendant examine l'affaire.

Mme Redford a refusé de le faire, disant que les allégations n'étaient qu'une campagne de dénigrement destinée à lui nuire ainsi qu'aux membres de son entourage.