NOUVELLES

TPIY : l'Albanie et le Kosovo demandent une enquête sur l'ex-procureure Del Ponte

02/12/2012 09:48 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

L'Albanie et le Kosovo ont réclamé dimanche l'ouverture d'une enquête indépendante sur l'ancienne procureure du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) Carla Del Ponte pour le rôle « tendancieux et illégal » qu'elle aurait joué dans le dossier de l'ancien premier ministre kosovar Ramush Haradinaj.

Cette demande a été formulée quelques jours après que le tribunal des Nations unies basé à La Haye eut déclaré M. Haradinaj et deux autres personnes non coupables des accusations de crimes de guerre qui pesaient contre eux dans le cadre d'un second procès.

Ramush Haradinaj, accusé d'avoir assassiné des Serbes durant la guerre d'indépendance de 1998-1999, avait déjà été acquitté à deux reprises par le TPIY.

Le gouvernement albanais s'est dit choqué par une récente déclaration des procureurs du tribunal disant que Mme Del Ponte avait déposé les accusations sans preuve suffisante.

Le bureau de premier ministre albanais, Sali Berisha, a indiqué que l'Albanie demanderait aux institutions internationales de lancer une enquête indépendante sur l'ex-procureure.

M. Haradinaj a été acquitté le 29 novembre dernier au terme du premier procès jamais repris par le TPIY. Ce deuxième procès avait été ordonné en 2008 après que des juges eurent estimé que l'acquittement de Ramas Haradinaj et de deux combattants de l'armée de libération du Kosovo, Idriz Balaj et Lahi Brahimaj, était une erreur judiciaire en raison de l'intimidation dont avaient été victimes plusieurs témoins pendant le procès initial.

Par ailleurs, l'Union européenne a ouvert dimanche une enquête sur des allégations concernant un réseau criminel qui aurait vendu les organes de civils capturés au Kosovo pendant la guerre. Carla Del Ponte a déjà publié un livre à ce sujet.


PLUS: