Québec solidaire envisage un rapprochement avec les autres partis souverainistes

Publication: Mis à jour:
AUSSANT DAVID
SRC

Réunis en conseil national ce week-end à Québec, quelque 200 membres de Québec solidaire seront appelés à se prononcer sur la possibilité d'effectuer un rapprochement avec les autres formations souverainistes, dont le Parti québécois.

En entrevue à La Presse Canadienne, la députée et porte-parole de Québec solidaire Françoise David se dit personnellement en faveur de rouvrir le débat. Cette fin de semaine, l'exécutif demandera aux membres le mandat "d'entamer" des discussions avec le Parti québécois et Option nationale dans le but de former des alliances électorales ponctuelles.

Mme David explique que sa formation répond ainsi au Nouveau Mouvement pour le Québec, qui incite tous les indépendantistes à unir leurs forces. Pas question de fusion, toutefois; les solidaires souhaitent tout au plus aborder la question d'ententes voulant que certains de ses candidats ne se présentent pas dans des circonscription données, comme cela a été le cas aux dernières élections provinciales, quand Mme David a laissé le champ libre au chef d'Option nationale, Jean-Martin Aussant.

Ce dernier, selon Françoise David, voit d'un bon oeil l'initiative de Québec solidaire.

Quant au Parti québécois, les militants solidaires avaient rejeté toute alliance il y a deux ans. Même si elle avoue que le récent budget du gouvernement Marois l'a grandement déçue, Mme David souligne que "beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis, et que le paysage politique a changé".

Québec solidaire propose par ailleurs de se mettre en mode pré-électoral dès janvier, en ce qui a trait au financement et au recrutement des candidats et des membres. Françoise David rappelle que la possibilité d'élections générales anticipées plane toujours, alors que le Parti québécois forme un gouvernement minoritaire.

Les délégués au conseil national doivent par ailleurs choisir un remplaçant à Amir Khadir comme 2e porte-parole du parti. Ce dernier agira également comme président de la formation. Celui qui sera choisi cette fin de semaine occupera ces deux fonctions par intérim, jusqu'au printemps prochain, afin de laisser plus de temps aux éventuels intéressés à déposer leur candidature. Une élection pour le poste de porte-parole et de président aura lieu en mai.

Québec solidaire a obtenu six pour cent des suffrages aux élections du 4 septembre dernier.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Grand rassemblement de Québec solidaire
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Québec solidaire dit oui à une alliance souverainiste, sous - La Presse

Québec solidaire discute d'une union des souverainistes | Politique ...

Québec solidaire envisage un rapprochement avec les autres partis ...

Québec solidaire envisage un rapprochement avec les autres partis ...

Marois invite l'opposition à appuyer le budget