Le Canada devra défendre ses politiques concernant les ours polaires devant un organisme environnemental international.

La branche environnementale de l'Accord de libre-échange nord-américain a accepté la pétition d'un groupe américain qui affirme que le Canada ne respecte pas ses propres lois en ce qui concerne la protection des ours.

Le Center for Biological Diversity des États-Unis prétend que le Canada fait fi de preuves scientifiques au sujet des changements climatiques et de la fonte de la glace dans l'Arctique quand il refuse de faire des ours une espèce menacée.

Le centre mentionne des études qui concluent que la disparition du principal territoire de chasse des ours se traduira par une réduction des deux tiers de leur population d'ici 2050.

Le centre estime également que les quotas de chasse du Canada sont insoutenables.

Le Canada doit répondre avant le 23 janvier.

Loading Slideshow...