Huffpost Canada Quebec qc

Les médiateurs mettent fin à leur 2e journée avec la LNH et l'AJLNH

Publication: Mis à jour:
NHL
Getty Images

Les deux jours de médiation n'ont peut-être pas mis fin à l'impasse qui règne dans les négociations entre la LNH et l'Association des joueurs (AJLNH), mais ils ont peut-être permis aux deux parties de travailler d'une nouvelle façon.

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a proposé jeudi que les grosses pointures des deux parties sautent leur tour lors de la prochaine série de rencontres, afin de laisser un groupe de propriétaires et de joueurs tenter de résoudre l'impasse. Les détails du fonctionnement des rencontres n'ont pas encore été déterminés, mais l'AJLNH a indiqué qu'elle allait considérer cette proposition, selon différentes sources.

La suggestion de Bettman survient alors que les deux parties ont été incapables de se rejoindre sur les points clés dans la négociation d'une nouvelle convention collective et ce, malgré la présence des médiateurs fédéraux américains Scot L. Beckenbaugh et John Sweeney.

Le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly a fait savoir, dans un communiqué émis en fin de journée, jeudi, que malgré «plusieurs heures en compagnie des deux parties en l'espace de deux jours», les médiateurs ont «conclu que les parties demeuraient éloignées, et qu'aucun progrès vers une résolution ne pouvait être envisagée via la médiation à ce stade».

Lors du conflit en 2004-2005, des médiateurs étaient aussi intervenus, sans succès. Selon le directeur de l'AJLNH, Donald Fehr, les deux parties n'excluent pas la possibilité de s'asseoir à nouveau avec des représentants fédéraux.

«Les médiateurs ont informé les parties qu'ils ne croyaient pas qu'il serait productif de poursuivre les discussions aujourd'hui (jeudi), a noté Fehr par le biais d'un communiqué. Les médiateurs ont indiqué qu'ils allaient garder contact avec la ligue et l'AJLNH, qu'ils allaient rappeler les parties quand ils jugeraient le moment opportun.»

La taille des groupes représentant les deux parties a varié au cours des négociations, mais peu importe le format, il n'y a toujours pas eu de percées majeures.

Le bras de fer se poursuit donc. Alors que les joueurs s'apprêtaient à être privés d'un quatrième chèque de paie, vendredi, on spéculait de plus en plus que le syndicat pourrait envisager la décertification. C'est un sujet qui a été discuté pendant des conférences téléphoniques entre joueurs au cours des dernières semaines.

Faire disparaître le syndicat permettrait aux joueurs de la LNH de remettre en question le lock-out en vertu de la loi antitrust et d'éliminer le besoin d'avoir une convention collective. Cette approche a été utilisée par les joueurs de la NFL et de la NBA lors de récentes disputes syndicales.

Le lock-out de la LNH a mené jusqu'ici à l'annulation de 422 matchs du calendrier régulier jusqu'au 14 décembre, en plus de la Classique hivernale du 1er janvier et du match des étoiles du 27 janvier.

Sur le web

LNH-AJLNH : médiateurs à la rescousse

LNH: la 2e journée de médiation s'achève

LNH: Marc-Édouard Vlasic ne croit pas en la médiation

LNH et AJLNH acceptent la médiation

La médiation à la rescousse