Club 33: un dîner au secret bien gardé de Disneyland (PHOTOS/VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
056
Un dîner au Club 33, le secret bien gardé de Disneyland. | Dawn Cuthbertson

Sa porte vert sauge est très discrète, mais tel était le but recherché.

La plupart des gens qui se dirigent vers l'attraction Pirates des Caraïbes, située au New Orleans Square de Disneyland, n'ont aucune idée qu'un restaurant cinq étoiles, réservé à une clientèle triée sur le volet, est situé à quelques mètres de là.

Les observateurs attentifs qui ont remarqué la seule identification de cet établissement – une plaque ovale arborant le numéro 33, subtilement apposée sur le côté droit de la porte – font généralement les cent pas, appareils photo à la main, au cas où une célébrité quelconque en sortirait.

Mais n'entre pas qui veut au Club 33. Depuis 45 ans, ce restaurant a vu défiler bon nombre de politiciens, de vedettes du show business et d'aristocrates de divers pays. En devenir membre peut prendre jusqu'à 10 ans.

Toutefois, Disney a invité Le Huffington Post Canada pour souligner une annonce importante: le Club 33 va bientôt élargir sa clientèle. En effet, au début du mois, cent invitations ont été transmises à des personnes figurant sur la liste d'attente et capables de défrayer le droit d'entrée de 25 000 $ (sans oublier la cotisation annuelle de 10 000 $). En plus de leur droit d'entrée, ces nouveaux membres bénéficieront d'un accès privilégié au 1901, un club flambant neuf qui doit ouvrir ses portes au California Adventure Park en juin prochain. Mais puisque la rumeur veut que la liste d'attente contienne plusieurs centaines de noms, les personnes non sélectionnées devront prendre leur mal en patience.

Lorsque nous sonnons à la porte, des passants s'arrêtent pour voir si nous sommes des personnalités connues. Bien que ce ne soit pas le cas, nous jouons bien le jeu, puisque nous avons respecté à la lettre le code vestimentaire de l'établissement. Les camisoles et les espadrilles, monnaie courante à Disneyland, ne sont pas acceptées au Club 33. D'ailleurs, si cela s'avère nécessaire, le personnel n'hésite pas à demander aux invités de s'habiller plus décemment ou de fermer leur téléphone cellulaire.

Nous sommes accueillis dans un foyer au son feutré et à la tapisserie rouge vin, dont le lustre diffuse une lumière tamisée. Quel contraste par rapport aux cris de joie et d'excitation qui se font entendre d'un bout à l'autre du parc d'attractions! Une hôtesse nous mène aussitôt vers la salle à manger du deuxième étage, l'un des rares endroits de Disneyland où l'on sert de l'alcool. La montée à l'étage de ce petit musée est une expérience hors du commun. Nous empruntons en effet un ascenseur de quatre places, réplique exacte des modèles que l'on voit dans les demeures bourgeoises de Paris. Lors d'un voyage en France, Walt Disney avait été si impressionné par ce type d'ascenseur qu'il avait dépêché ses ingénieurs sur place pour en noter toutes les caractéristiques.

Selon Alastair, serveur de l'établissement depuis 20 ans, Walt Disney n'a jamais pu dîner au Club 33 puisqu'il est mort six mois avant son ouverture en juin 1967. Son intention était de créer un endroit où les membres de la haute société pourraient relaxer, en sirotant un cocktail à l'abri des foules et de la barbe à papa.

«Ici, tout le monde a droit à un traitement VIP. Nous voulons que nos invités se détendent, et nous leur donnons un service impeccable en tout temps», ajoute-t-il.

La rumeur veut que Michael Jackson ait soupé sur le balcon du Club 33, et que Justin Bieber ait fait la cour à Selena Gomez à l'occasion de la Saint-Valentin cette année. La distribution de la série télé Modern Family y a été admise au grand complet au mois de février, après une journée de tournage dans le parc.

«La plupart de nos clients sont très sympathiques», affirme Alastair. Mais lorsque notre serveur a débuté dans le métier, la venue de Barbara Streisand l'a rendu très nerveux. Ses nouveaux collègues l'avaient mis en garde contre les caprices de la diva, qui s'est plutôt avérée chaleureuse. Bref, Alastair s'est fait jouer un mauvais tour!

Au fil des années, bien des rumeurs ont couru sur l'origine du nom de l'établissement. Certains croient que celui-ci fait référence à ses 33 premiers membres, mais Alastair affirme qu'il s'agit d'un clin d'œil à l'adresse du bâtiment, qui est le 33 Royal Street. Durant sa première année d'existence, le Club 33 ne comptait en fait que 18 membres. Les mini-jupes des serveuses étaient si courtes qu'elles laissaient entrevoir leurs sous-vêtements, pourvu que l'on se penche un peu. Tout sourire, notre serveur précise que «l'ambiance était très animée».

Walt Disney a fait appel à l'artiste Dorothea Redmond et au décorateur Emil Kuri pour aménager le Club 33 dans le style Empire du début du 19e siècle. Si Napoléon y avait été invité, il s'y serait senti chez lui! Par ailleurs, les draperies de la salle à manger sont identiques à celles de la Salle bleue de la Maison-Blanche, et d'opulents bouquets de fleurs sont remplacés deux fois par semaine. Bref, prendre un repas au Club 33 est un rendez-vous avec l'élégance jusque dans ses moindres détails.

Des souvenirs liés aux films les plus populaires de Disney, comme les esquisses préliminaires de Mary Poppins, ornent les murs. Dans le même registre, la magnifique cabine téléphonique en bois de chêne du film The Happiest Millionnaire fait partie des antiquités et des accessoires de tournage qui sont disposés un peu partout à travers l'établissement.

La salle des trophées est plus décontractée et convient aux clients qui souhaitent déguster leur repas gastronomique dans une ambiance informelle. Espiègle jusqu'à la toute fin de sa vie, Walt Disney avait fait placer un micro dans les lustres situés au-dessus de chaque table, de manière à faire la conversation à distance avec ses invités, par l'entremise d'un oiseau de proie perché sur la porte d'entrée de la pièce!

Les clients du Club 33 doivent s'assurer d'avoir une faim de loup, car le buffet à salades à lui seul offre assez de choix pour combler les appétits les plus voraces. On y retrouve des fruits de mer frais, des fromages fins et des classiques tels que la soupe aux tomates servie fumante. Mais attention, ce serait un crime de passer outre le menu principal du midi, qui inclut du poulet biologique accompagné d'asperges grillées et de macaroni au fromage parfumé à l'huile de truffe. Même rassasié, il est impossible de résister aux desserts, et plus particulièrement aux petites crèmes brûlées et aux macarons trempés dans le chocolat. Le chef Jorge Cruz, qui tient la barre de ce restaurant cinq étoiles depuis 10 ans, affirme changer les menus tous les trois ou quatre mois afin de tirer parti des produits saisonniers.

Bien qu'il soit toujours exaltant de servir des célébrités, Alastair nous confie que ses clients préférés sont ceux qui expriment le plus de gratitude. Une famille qui a eu le privilège de manger au Club 33 après avoir remporté un concours de type «Rêve d'enfants» reste à jamais gravée dans sa mémoire, tout comme le directeur maintenant décédé Roy E. Disney.

«Roy ressemblait comme deux gouttes d'eau à son oncle Walt. C'était un honneur de le servir.»

* Notre journaliste était l'invitée de la firme Disney.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Un dîner au Club 33, le secret bien gardé de Disneyland
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Disneyland Club 33

Club 33 - Wikipedia, the free encyclopedia

Disneyland opens up secret restaurant – for a price - Around Disney ...

Katy Perry Visits Disneyland's Exclusive Club 33 (PHOTO)

Disneyland's Club 33 opens up waitlist | abc7.com

Exclusive Club 33 at Disneyland Resort Invites New Members ...

Disneyland Update - Secrets of Club 33 - YouTube

High-end hotels reserve VIP space for guests