Huffpost Canada Quebec qc

Les Enfants de la télé conconctent une spéciale émissions jeunes pour le Temps des Fêtes (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
ENFANT TELE
SRC

Pour sa dernière diffusion avant Noël, l'équipe des Enfants de la télé concocte une édition spéciale consacrée aux émissions jeunesse qui ont traversé les époques, tous réseaux confondus. On enregistrait, mardi soir, au studio 42 de la maison de Radio-Canada, ce rendez-vous exceptionnel d'une durée de deux heures, qui réunira une pléiade d'invités ayant marqué l'imaginaire des tout-petits, ceux d'hier comme ceux d'aujourd'hui.

Antoine Bertrand et Véronique Cloutier recevront donc à leur table quatre cohortes d'artistes qui ont, chacun à leur façon, marqué toute une génération d'enfants. Paul Buissonneau (Picolo), Edgar Fruitier (La Boîte à surprise) et Michèle Deslauriers (Nic et Pic et, plus tard, Pop citrouille et Passe-Partout) se remémoreront de bons souvenirs des années 1960 et 1970, alors que la télévision en couleurs en était à ses premiers balbutiements. La période de 1980 et 1990 sera représentée par François Chénier (Radio-Enfer), Marc-André Coallier (Le Club des 100 watts), Claire Pimparé (Passe-Partout) et Hugo Saint-Cyr (Watatatow), qui demeurent tous, à ce jour, des icônes pour les jeunes de la génération Y. Les bambins d'aujourd'hui verront leurs idoles Guy Jodoin (Dans une galaxie près de chez vous et Tactik), Stéphane Bellavance (Méchant changement et Le Steph show), Mariloup Wolfe (Ramdam) et Denis Houle (Toc toc toc) venir apporter leur grain de sel. Enfin, les immortels Claude Steben (Les Satellipopettes), Claude Lafortune (L'évangile en papier et Parcelles de soleil), Christine Lamer (Bobino) et Linda Wilscam (Picotine) seront aussi de la fête. Extraits d'archives rigolos et fous rires sentis seront bien sûr au programme, de même que des publicités de jouets un brin dépassés, qui fascineront par leur caractère vieillot. Les nostalgiques feront en outre de belles découvertes sur les coulisses des univers qui les ont jadis tant fait rêver.

Confidences surprenantes

On apprendra notamment que c'est sur l'insistance du réalisateur de Picolo, Fernand Doré, que Paul Buissonneau (qui, à 85 ans, n'a rien perdu de sa verve et de son charisme) a enfilé les habits du clown coloré. « Je n'avais pas de mémoire pour retenir les textes, j'avais un trac terrible », a confié l'acteur de sa voix forte. L'homme aura pourtant joué le rôle au petit écran pendant une quinzaine d'années, en plus d'écrire les textes de la série, qu'il a tous conservés dans... 48 boîtes!

Fort sympathique, Michèle Deslauriers a expliqué que c'est à la suite du retrait de l'antenne, après seulement un an, de l'émission La Fricassée, que les bonzes de Radio-Canada jugeaient trop « éclatée », que Pop citrouille a vu le jour. Des cégépiens mécontents de devoir dire adieu aux saynètes humoristiques de La Fricassée, écrites par un collectif d'auteurs incluant notamment Claude Meunier et Serge Thériault, ont fait parvenir à la société d'état plusieurs pétitions pour manifester leur déception. Pop citrouille s'est donc avéré un juste compromis pour satisfaire tant le public que les décideurs. Très active dans le milieu du doublage, Michèle Deslauriers, qui prêtait sa voix à la marionnette Ti-Brin, dans Passe-Partout, a aussi révélé s'être véritablement attachée à ce petit garçon fictif qui, souvenons-nous, commettait les 400 coups aux côtés de Cannelle et Pruneau. « C'était comme mon fils, moi qui a eu deux filles dans la vie », s'est attendrie la dame.

En entrevue avec les journalistes quelques minutes avant de faire son entrée sur le plateau, Edgar Fruitier a pour sa part raconté que les tournages du Pirate Maboule (dérivé de La Boîte à surprise) avaient été éprouvants pour tous les comédiens du projet. « On s'est tous blessés physiquement au moins une fois », a-t-il relaté. Le communicateur a aussi évoqué la grève des réalisateurs de Radio-Canada en 1959; pendant le conflit, les interprètes devaient jouer leurs scènes en direct, devant la caméra, mais n'avaient personne pour les diriger. Cette absence d'encadrement a donné lieu, en ondes, à de joyeux malaises et quiproquos.

« Enfants de la télé », au propre comme au figuré, Véronique Cloutier et Antoine Bertrand ont avoué s'être follement amusés pendant la préparation de cette mouture spéciale des Enfants de la télé. Alors que la première a affirmé suivre encore de près les émissions jeunesse à travers l'œil de ses trois enfants, le deuxième s'est adonné à une festive séance de visionnement sur YouTube afin d'être prêts à recevoir toutes ces têtes d'affiche. Si Véronique se délectait, petite, de Passe-Partout, Bobino, Candy, Mini-Fée et autres Petit castor, son comparse, lui, ne jurait que par Le Club des 100 watts (« même si Radio-Québec ne se rendait pas dans le fond de mon rang », s'est-il esclaffé), Félix et Ciboulette et Traboulidon.

Les enfants de la télé - Spéciale émissions jeunesse sera présentée à Radio-Canada le mercredi 12 décembre prochain, à 20h. Pour plus d'informations : www.enfantsdelatele.radio-canada.ca.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
La spéciale émissions jeunesse des Enfants de la télé
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Émissions jeunesse au Québec

L'Île aux enfants - Wikipédia

Spécial nostalgie signé Les enfants de la télé

Émissions pour enfants : Radio-Canada recule