BUDAPEST, Hungary - Le gouvernement de la Hongrie et des partis d'opposition dénoncent l'antisémitisme d'un député d'extrême droite qui veut recenser les juifs en Hongrie, en particulier au gouvernement et au Parlement.

Marton Gyongyosi, député du parti Jobbik, a déclaré lundi au Parlement que le conflit israélo-palestinien représentait une occasion d'évaluer le nombre de personnes d'origine juive qui représentent un certain risque pour la sécurité nationale de la Hongrie.

Le gouvernement condamne catégoriquement les propos du député. Le Parti socialiste, principale formation d'opposition, demande pour sa part un renforcement des sanctions contre les discours d'incitation à la haine. D'autres députés d'opposition ont aussi exprimé leur indignation.

-