BIEN-ÊTRE
25/11/2012 11:06 EST | Actualisé 25/01/2013 05:12 EST

La mise de côté revient à la mode chez les marchands en vue des achats de Noël (PHOTOS)

Shutterstock

La plupart des consommateurs s'équiperont de billets verts, de cartes de débit ou de crédit pour remplir les bas de Noël de leurs parents et amis. Mais ceux qui ont un budget réduit devraient envisager la mise de côté, un mode de paiement économique qui peut sembler désuet, mais qui conserve ses avantages.

La mise de côté permet aux gens d'acheter un objet en laissant un dépôt équivalent à un certain pourcentage du prix et en réglant le reste par versements échelonnés, sans frais d'intérêt. Ils peuvent cueillir la marchandise une fois le tout payé. Certains commerces chargent toutefois des frais d'entreposage.

Cette forme d'achat remonte au moment de la Crise de 1929 alors que les gens devaient vraiment se serrer la ceinture pour acquérir des biens. Aujourd'hui elle peut sembler obsolète alors que l'accès au crédit est facile et permet une satisfaction rapide de ses envies.

Le concept revient toutefois à la mode en cette période de restriction conséquente à la récession.

En septembre, les magasins Toys «R» Us et Walmart, aux États-Unis, ont annoncé qu'ils lanceraient leur programme de mises de côté un mois plus tôt que l'an passé pour répondre à la demande des clients qui ont besoin de plus de temps pour régler leurs achats.

Deux autres chaînes, Kmart et Sears, ont suivi la tendance et annulent les frais de service pendant le temps des Fêtes.

Cette façon de consommer est plus rare au Canada. Elle n'est pas offerte chez Toys "R" Us, ni Sears Canada. Un nombre réduit de Walmart le font.

Pour le conseiller en commerce de détail et président de Retail Prophet Consulting, Doug Stephens, la pratique pourrait regagner de la popularité au Canada. «Nous allons observer ce phénomène de plus en plus souvent parce qu'il ne faut pas se cacher que de plus en plus de Canadiens ont atteint et même dépassé leur marge de crédit. Nous sommes surendettés dans ce pays.»

Selon Statistique Canada, la dette des ménages atteint 163 pour cent de leurs revenus. La semaine dernière, l'agence d'évaluation du crédit TransUnion a publié un rapport indiquant que c'est lors du dernier trimestre que le poids de la dette des Canadiens a augmenté le plus rapidement au cours des deux dernières années.

Pour Doug Stephens, la mise de côté lance le message suivant aux consommateurs: les marchands se soucient d'eux. «Ils veulent indiquer par là qu'ils sont conscients que leurs clients tentent désespérément de liquider leurs dettes et ils ne veulent pas remplir leurs cartes de crédit davantage.»

Selon lui, la formule de mises de côté permet d'éviter que les clients délaissent complètement les commerces ou renoncent tout simplement à leurs achats. «Les consommateurs reviennent pour effectuer régulièrement leurs paiements et en profitent pour acheter d'autres produits.» Ainsi, au lieu de regarder les clients entrer et sortir, le détaillant peut faire une vente, même si elle n'est pas tout à fait complète.»

Lorsque Shirley-Anna Thomson, qui est consultante en organisation de mariage chez David's Bridal à Toronto, a choisi sa propre robe de mariage, elle a adopté la formule de la mise de côté. «Pour la plupart des gens, il s'agit du vêtement le plus dispendieux que vous achèterez.»

Les spécialistes suggèrent toutefois d'effectuer une bonne recherche avant de faire son choix. La mise de côté n'est pas réglementée et la politique peut différer d'un commerçant à l'autre. Certains peuvent exiger un dépôt de 20 à 25 pour cent. Il y a des marchands qui fixent la date des paiements alors que d'autres laissent le client décider.

Tatiana Chabeaux-Smith, gérante des communications corporatives à l'Office de protection du consommateur de la Colombie-Britannique souligne pour sa part qu'il faut vraiment lire les textes en caractères minuscules sur un contrat. «Lisez le contrat, ne vous fiez pas à la parole du vendeur.»

Il faut également porter une attention particulière aux clauses concernant les politiques d'annulation. Certains marchands vont annuler le contrat si le client omet un paiement, le privant ainsi de son produit et gardera le dépôt. D'autres sont plus flexibles.

Par exemple, la boutique The Bike Shop à Calgary rembourse en général le dépôt si un client annule son achat, souligne le directeur du service à la clientèle, Alex Mackenzie. «Nous n'avons pas une politique stricte, nous y allons au cas par cas», précise-t-il, en relatant qu'un client était finalement venu chercher son vélo, 18 mois après avoir versé son dépôt.

En conclusion Tatiana Chabeaux-Smith rappelle qu'il est très important de clarifier les règles concernant le service, l'entretien et les frais de livraison.

INOLTRE SU HUFFPOST

Magasinage de Noël: Tout en une journée!