NOUVELLES

Les Grecs manifestent contre des projets miniers canadiens au nord de la Grèce

24/11/2012 01:41 EST | Actualisé 24/01/2013 05:12 EST
Getty Images
Girls wearing Chemical Protective Suits shout slogans as they march in Thessaloniki on November 24, 2012, during a protest against efforts by Hellenic Gold, a subsidiary of the Canadian firm Eldorado Gold, to mine the Skouries quarry on Mount Kakkavos, in the Halkidiki Peninsula in Northern Greece. AFP PHOTO /Sakis Mitrolidis (Photo credit should read SAKIS MITROLIDIS/AFP/Getty Images)

THESSALONIQUE, Grèce - Environ 3000 manifestants ont pris samedi les rues de la ville de Thessalonique, au nord de la Grèce, pour exprimer leur opposition à des projets d'exploitation de mines d'or.

Les policiers de l'escouade anti-émeute ont bloqué le chemin aux manifestants, qui se dirigeaient vers le consulat canadien. Aucun incident majeur n'a été rapporté.

La société canadienne Eldorado Gold participe à quatre projets d'exploitation aurifère, tous dans le nord de la Grèce. Trois d'entre eux sont encore au stade de la planification.

Le quatrième projet, le plus important également, est celui de la péninsule de Halkidiki. Une autre société canadienne, TVX, menait le projet depuis 10 ans, mais il a ensuite été annulé.

Les opposants au projet incluent des propriétaires de maisons louées aux touristes, des écologistes et des militants opposés à la venue d'investissements étrangers.

La population locale est fortement divisée; de nombreux résidants souhaitent tirer profit des 1000 emplois promis par les investisseurs.