SEXE - Pour tous ceux qui pensent qu'au lit les hommes doivent dominer et les femmes se laisser faire, voilà une étude qui pourrait bien les faire changer d'avis. Celle-ci conduirait à penser l'inverse puisqu'elle indique que plus un homme est détaché du rôle social de mâle, plus celui-ci est épanoui sexuellement.

Le rôle social des sexes, autrement dit l'appartenance à un genre et l'idée que l'on s'en fait de ce genre, jouerait un rôle-clé dans le comportement sexuel. À cet égard, l'étude démontre que plus un homme est attaché à son rôle, moins il se sent confortable dans le contexte des relations sexuelles. Les mêmes sont aussi moins enclins à avoir recours au préservatif féminin.

Servez-vous!

Publiée dans la revue américaine Sexual Roles, l'étude a été dirigée par la chercheuse en psychologie social Lisa Rosenthal. Avec son équipe, elle a fait appel à 357 étudiantes et 126 étudiants, âgés de 18 à 29 ans. Tous ont dû remplir un formulaire établi afin d'évaluer leur niveau de confiance sexuelle, savoir s'ils considéraient que l'homme devait être dominant ou pas.

Détail qui compte, à côté des ordinateurs sur lesquels ils devaient remplir ces questionnaires, se trouvait un bol rempli de préservatifs féminins en libre-service, bol dans lequel les participants à l'expérience étaient fortement incités à se servir. Les participants ont aussi dû indiquer combien de préservatifs féminins ils emmenaient avec eux. Pourquoi des préservatifs féminins? Parce que ceux-ci incarneraient la violation de la norme selon laquelle les hommes devraient être dominants au lit.

Domination masculine: le piège

Sans surprise, les femmes étaient moins promptes à penser que les hommes devaient être dominants. Mais plus les hommes et les femmes croyaient en l'idée d'une hiérarchie des genres, plus ils pensaient que les hommes devaient être dominants, et moins ils disaient se sentir confiants face à certaines situations. Quant aux préservatifs féminins, les mêmes étaient évidemment moins enclins à envisager d'y avoir recours.

Conclusion: croire que les hommes sont naturellement dominants au lit est une erreur qui pénalise naturellement les femmes, mais aussi les hommes puisque leur bien-être sexuel est affecté.

Loading Slideshow...
  • Les bénéfices du sexe sur la santé

    Hormis le fait d'être le <em>fun</em> et d'apporter du plaisir, le sexe offre aussi de nombreux bénéfices sur la santé. Découvrez les avantages d'avoir des rapports sexuels de façon régulière...

  • Le sexe... éloigne la maladie

    Selon <a href="http://www.wilkes.edu/pages/1.asp" target="_hplink">l'université de Wilkes</a>, faire l'amour deux fois par semaine libère un anticorps appelé immunoglobuline A or IgA, qui aide à protéger contre le corps contre les infections et les maladies. D'autres recherches suggèrent également que de fréquentes éjaculations (au moins cinq fois par semaine) chez l'homme réduisent le risque de développer, plus tard, un cancer de la prostate. Lisez le <a href="http://www.bjui.org/default.aspx" target="_hplink">British Journal of Urology International</a> à ce sujet (en anglais).

  • Le sexe... fait brûler des calories

    Cela ne prend pas un expert pour deviner que de faire l'amour de façon énergique revient à faire de l'exercice. Ainsi, une session de trente minutes d'actions sous (ou sur) les draps brûle environ 85 calories. Si vous faites le calcul, après des sessions comptabilisant un total de 42 heures, vous pourriez brûler 3,570 calories, ce qui équivaut à une livre. En ayant un rapport sexuel trois fois par semaine pendant un an, vous pourriez brûler l'equivalent de <strong>cinq livres</strong> par année. Oubliée, la diète!

  • Le sexe... soulage la douleur

    Pendant le rapport sexuel, une hormone appelée oxytocine est libérée lors de l'orgasme; elle accroît le niveau d'endorphines qui agissent comme un antidouleur naturel. Et le corps peut se relâcher. De nombreuses personnes constatent ainsi que leurs maux et douleurs (maux de tête, crampes, etc.) disparaissent ou s'améliorent après un rapport sexuel.

  • Le sexe... aide à combattre la dépression

    Les femmes qui ont des orgasmes régulièrement sont généralement plus relaxes, moins déprimées, et physiquement et émotionnellement plus satisfaites. Le sexe aide aussi à mieux s'endormir et relâche la tension nerveuse en produisant, dans le cerveau, de la sérotonine - qui contrôle l'humeur et que l'on trouve également dans les antidépresseurs.

  • Le sexe... vous garde jeune

    Faire l'amour régulièrement libère donc une pléthore d'hormones dans le corps, appelées «Les hormones du bonheur». Et elles contiennent de la testostérone. Avec l'âge, le niveau de testostérone diminue. Ainsi, de nombreux rapports sexuels assurent un bon niveau de testostérone dans le corps. Cette hormone joue un rôle important: elle garde les os et les muscles en santé, sans oublier l'aspect jeune de la peau. Chez les femmes, les rapports sexuels réguliers favorisent la bonne santé du plancher pelvien et réduit ainsi les risques d'incontinence lié à l'âge.