NOUVELLES

La Cour suprême du Brésil dirigée par un Noir

23/11/2012 02:42 EST | Actualisé 22/01/2013 05:12 EST

La Cour suprême du Brésil est maintenant dirigée par un Noir, pour la première fois de son histoire.

Joaquim Barbosa a prêté serment jeudi. En 2003, il était devenu le premier Noir à siéger à la Cour suprême du Brésil, un pays dont plus de la moitié des 192 millions d'habitants s'identifient comme étant d'origine africaine.

Le juge Barbosa, âgé de 58 ans, a été élu en octobre comme président de la Cour suprême, pour un mandat de deux ans. Son élection était gagnée d'avance puisque la présidence de la cour est toujours attribuée au juge qui y siège depuis le plus longtemps.

Au cours des dernières semaines, Joaquim Barbosa a acquis une réputation nationale et internationale en présidant un important procès pour corruption impliquant de hauts responsables politiques. La cour a reconnu la culpabilité de 25 personnes, dont l'ex-chef de cabinet de l'ancien président brésilien Luis Inacio Lula da Silva.

La présidente Dilma Rousseff, les membres de son cabinet, les gouverneurs des États, les leaders du Congrès et plusieurs personnalités sportives et artistiques ont assisté à la prestation de serment du juge Barbosa jeudi à Brasilia.

« Le multiculturalisme qui caractérise le peuple brésilien est bien évident ici aujourd'hui, alors que Joaquim Barbosa prend la présidence du plus haut tribunal du pays », a déclaré Ophir Cavalcante, président du Barreau brésilien, lors d'un discours durant la cérémonie d'investiture.

L'élection de Joaquim Barbosa à la tête de la cour « a un impact symbolique puissant pour les Noirs du Brésil », a estimé Valter Silveiro, coordonnateur du Centre d'études afro-brésiliennes de l'université de San Carlos.

« La nouvelle génération de Noirs aura une chance que ma génération n'a jamais eue: voir un homme noir présider l'une des trois branches du gouvernement. »


Associated Press

PLUS: