Les films pornos sont de plus en plus populaires auprès des femmes (ÉTUDE)

Publication: Mis à jour:
Le site de porno pour femmes Dorcelle.com a été lancé ce vendredi 23 novembre
Le site de porno pour femmes Dorcelle.com a été lancé ce vendredi 23 novembre

DORCELLE - Qu'on se le dise. Une fois pour toutes. Le porno n'est plus seulement l'affaire des hommes. Le temps où celui-ci était réservé à une nuée de célibataires endurcis à la recherche d'un contentement sexuel à portée de main est définitivement révolu. Puisqu'il paraît que l'on est jamais mieux servi que par soi-même, ces dames auraient tort de ne pas se porter sur la chose à leur tour. Une tendance déjà scrutée il y a trois ans par l'institut Ifop lors du quarantième anniversaire du leader français de la production pornographique, Marc Dorcel et qui vient d'être renouvelée à l'occasion du lancement de Dorcelle.com, le site porno pour les femmes de Marc Dorcel (interdit aux moins de 18 ans).

À l'époque, les résultats avaient bousculé bien des idées reçues. Oui, les femmes étaient bien des consommatrices de films X et surtout, elles ne s'en cachaient plus. Mais quand bien même elles révélaient une pratique banalisée et relativement décomplexée en la matière, elles s'inscrivaient également dans une ligne sui generis et concédaient quelques points d'achoppement. Dans le viseur, trop de scènes ridicules et dégradantes, dans des films aux scénarios bâclés et pensés par des hommes et pour des hommes. Un circuit fermé, qui, n'en déplaise aux préjugés imputables au genre, n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd.

LIRE AUSSI : Dorcelle, le porno au féminin signé Marc Dorcel

Face à ce constat, Marc Dorcel a planché sur un site pornographique pour les femmes. Intitulé "Dorcelle.com", avec deux "l", "e", en hommage à ces dames, il est annoncé comme le premier site pornographique français réservé aux femmes et fait par des femmes. Mis en ligne dans la nuit de jeudi à vendredi, il doit être présenté dans la foulée lors d'une conférence de presse en grande pompe en présence de l'actrice et réalisatrice Katsuni (par ailleurs blogueuse pour Le HuffPost) et de l'écrivaine Coralie Trinh Thi, toutes fraîches collaboratrices du nouveau site internet.

LIRE AUSSI : Les blogs de Katsuni

Les moeurs de ces dames ont-elles changé en trois ans? Qu'attendent-elles désormais du porno? Cette nouvelle étude intervient alors que le roman porno SM 50 nuances de Grey vient tout juste de déferler sur la France après avoir conquis les Etats-Unis.

LIRE AUSSI: 50 Nuances de Grey bouleverse-t-il la sexualité des Français?

8 femmes sur 10 ont déjà vu un porno

Moins détonnants qu'il y a trois ans, les résultats confirment une tendance désormais solidement chevillée aux moeurs : les femmes aiment le porno et elles le consomment occasionnellement. La prolifération des chaînes câblées et le développement d'internet comme moyen d'accès instantané et discret aux films pornos aidant, les Françaises affichent aujourd'hui une attitude décomplexée face au X. De plus en plus de femmes admettent ainsi visionner des films pour adultes.

Huit femmes sur dix reconnaissent en avoir déjà vu un dans son intégralité ou seulement quelques extraits. Car contrairement aux hommes, elles visionnent davantage de séquences courtes (44%) que de films complets (38%). Mais qui sont-elles au juste?

Grossissons le trait. La consommatrice type de films pour adultes est une femme de moins de 25 ans (17% des initiées), célibataire (7%) et cadre supérieure (36%), qui n'a pas encore eu de partenaires sexuels (36%). Et 9% d'entre elles affirment une part d'homo ou de bisexualité.

Un portrait robot peu engageant finalement et assez difficilement identifiable dans la vie de tous les jours. Mais le large spectre embrassé par les faibles pourcentages énoncés témoigne de la diversité des profils des femmes exposées à ce genre cinématographique.

62% des femmes regardent le porno en couple

Signe fort du rôle joué par les partenaires masculins dans l'initiation au porno de ces dames, la proportion de femmes exposées au porno est deux fois plus grande chez celles qui ont connu plusieurs partenaires sexuels au cours de leur vie (92%) que chez les femmes n'en ayant eu aucun (42%). Mais le porno chez les femmes reste une pratique occasionnelle. Seulement 18% des femmes initiées à la pornographie regardent un film de temps en temps contre 63% pour les hommes.

Si la proportion de consommateurs réguliers - c'est-à-dire qui en voient un au moins une fois par mois - est en hausse dans l'ensemble de la population (+3 points en trois ans, 19%), elle est limitée chez les femmes qui se contentent d'une consommation épisodique.

Cette disparité est directement le fruit de différences physiologiques entre les sexes. Contrairement aux femmes, les hommes consomment avant tout le porno comme une pratique solitaire (91%), communément associée à une activité masturbatoire. Certes le visionnage de films X constitue désormais une activité solitaire plutôt répandue chez les femmes (une sur deux), mais celles-ci sont encore plus nombreuses à l'exercer dans un cadre conjugal (62%), comme un moyen de booster la vie sexuelle au sein du couple.

37% des femmes s'attachent à "la bonne tenue du scénario"

Les hommes et les femmes peuvent regarder ensemble autant de films qu'ils l'entendent, ils ne rechercheront pas la même chose pour autant. Si les hommes attachent beaucoup d'importance au nombre de scènes explicites (42%) et aux scènes de fellations (45%), les femmes s'attardent plutôt à l'aspect réaliste et esthétique des scènes (35%) et des acteurs (40%) ainsi qu'à la bonne tenue du scénario (37%).

Autant dire qu'elles ne goûtent que modérément la tradition d'acteurs aux contours d'hommes buffles aux sexes démesurés. Exit, aussi, le pitch classique du plombier ou du livreur de pizza au regard lubrique.

Entre le X et la réalité, les avis divergent

Et puisque les hommes et les femmes ne fonctionnent décidément pas de la même manière leurs attitudes divergent également dans leur approche de la pornographie et dans leur façon de percevoir et maintenir une certaine distanciation entre le X et la réalité. Si la pornographie joue un rôle significatif dans la découverte de la sexualité, et par la suite dans la vie sexuelle des hommes, il semble qu'elle exerce une influence beaucoup plus limitée chez les femmes puisque seule une sur cinq estime que les films X ont joué un rôle dans l'apprentissage de la sexualité (22%), qu'ils ont contribué à l'épanouissement personnel (20%) ou qu'ils lui ont permis d'appréhender de nouvelles pratiques (19%).

En clair, une influence sans commune mesure à celle des hommes puisque ces proportions sont à chaque fois deux fois plus élevées chez ces derniers.

Les hommes sont deux fois plus nombreux également à y voir une source de divertissement (64 % contre 31 %). À l'inverse, la proportion de personnes considérant les films X comme un moyen de procurer du plaisir sexuel à leur partenaire est sensiblement plus élevé chez les femmes que chez les hommes (35% contre 31%). Preuve que les femmes ont pleinement conscience du rôle joué par les films pornographiques chez leur partenaire masculin.

Reste à voir maintenant, si Dorcelle.com a bien pris en compte ce que veulent les femmes. Au menu du site du jour: les conseils sexo de Katsuni, une chronique "J'ose la sodomie", un quiz "quel est votre Porn?" et un extrait d'un porno réalisé par une femme.

Étude menée sur un chantillon de 1 101 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et
plus. Au sein de cet échantillon, 579 femmes âgées de 18 ans et plus ont été interrogées.

LIRE AUSSI:
» L'effet pervers 50 nuances de Grey

» Sévices Publics: le succès du SM

» Comment booster votre vie sexuelle avec Cinquante nuances de Grey

» Fifty Shades of Grey, pourquoi ce roman érotique marche si bien?

Découvrez dans le vidéorama ci-dessous quelques films symboles de l'érotisme au cinéma en France:

Close
Le cinéma érotique
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Et quelques extraits vidéos de Sylvia Kristel, l'actrice d'Emmanuelle, symbole de toute une génération décédée en octobre dernier:

Close
Sylvia Kristel en vidéos
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Sur le web

Les femmes passent en moyenne 19 minutes par semaine devant ...

Etude de Marc Dorcel - Femme et porno, film pornographique, films ...

PORNO – Les femmes adorent

GENRE – Quelles vidéos regardent les hommes et les femmes sur ...

Films X : quand les femmes réinventent le porno | Suite101.fr

Etude : Les Françaises et le porno : quand les tabous sautent ...

Les femmes aiment le porno, piano... - Études - SecondSexe

Du porno pour maintenir la libido !

Sexe : peut-on regarder un film porno en couple ?

Le porno, c'est mieux au bureau