NOUVELLES

Ultramar : inauguration du pipeline reliant Lévis à Montréal

22/11/2012 04:24 EST | Actualisé 21/01/2013 05:12 EST

La compagnie pétrolière Ultramar a mis en service jeudi son pipeline qui relie ses installations de Lévis à celles de Montréal. L'objectif de l'entreprise est de cesser le transport de son pétrole raffiné vers la métropole par bateau et par train.

La quantité de pétrole raffiné qui circule dans le pipeline sera augmentée graduellement, ce qui permettra à Ultramar de supprimer complètement le transport maritime et ferroviaire.

D'ici Noël, le transport par rail devrait être abandonné puis suivra celui du transport fluvial.

Le prochain grand projet de la compagnie est l'accès aux approvisionnements en pétrole brut canadien. Ultramar compte d'ailleurs investir 100 millions de dollars dans ses installations de Montréal-Est et environ 20 millions de dollars à Lévis.

Ultramar compte sur le projet de la pétrolière Enbridge. Cette dernière prévoit inverser le flux dans son pipeline entre Sarnia et Montréal pour traiter ce pétrole brut, qui est déjà disponible pour les raffineries ontariennes et qui le sera de plus en plus dans l'Est américain.

Enbridge soutient que cet hydrocarbure tiré de sols bitumineux de l'Alberta coûte jusqu'à 20 $ de moins le baril que le pétrole en provenance de l'étranger.

Le président d'Ultramar, Ross Bayus, croit que le Québec doit aussi bénéficier de cet avantage. « C'est impensable pour le Québec de ne pas en profiter comme les autres de ce brut-là », fait-il valoir.

De son côté, le gouvernement du Québec estime qu'avant de raffiner du pétrole produit à partir des sables bitumineux, il doit tenir sa propre consultation environnementale, même si le dossier relève du gouvernement fédéral.

D'ailleurs, le ministre fédéral des Ressources naturelles, Joe Oliver, a rencontré jeudi son homologue à Québec, Martine Ouellet. La première ministre du Québec, Pauline Marois, doit aussi en discuter avec la première ministre albertaine à Halifax lors de la réunion du Conseil de la fédération.

PLUS: