POLITIQUE

Jean Barbe licencié comme blogueur au Journal de Montréal (TWITTER)

22/11/2012 04:12 EST | Actualisé 22/11/2012 04:46 EST
Agence QMI

Le chroniqueur Jean Barbe a été licencié jeudi comme blogueur au Journal de Montréal. L’écrivain et journaliste culturel en a fait l’annonce sur son compte Twitter.

Dans un billet de blogue publié mercredi (voir le texte ci-dessous), M. Barbe a fait un rapprochement entre les prisonniers qui ont collaboré au régime nazi et la droite politique au Québec. «Vous me faites penser à ces prisonniers dans les camps de la mort qui acceptaient, pour un peu de viande, de faire la police auprès des leurs», a-t-il écrit.

Le billet de blogue a été aussitôt retiré du site Internet du journal.

Dans ce texte consacré au budget Marceau (voir ci-dessous), Jean Barbe, qui ne figure déjà plus dans la liste des chroniqueurs du JdM, prenait également ses distances avec ses confrères Richard Martineau (auquel il ne parle plus) et Christian Dufour, qui signent tous deux dans le Journal de Montréal, ainsi qu’avec André Pratte (éditorialiste en chef à La Presse) et Alain Dubuc (chroniqueur à La Presse).

Jean Barbe les accusait tous les quatre d’avoir «depuis longtemps kidnappé la vérité pour lui faire dire ce qui [leur] chante».

Jean Barbe signe aussi une chronique littéraire dans la section Livres du Journal de Montréal le dimanche, en plus d'animer deux émissions de télévisions à MATV (aussi propriété de Québecor).

Quelques réactions au congédiement de Jean Barbe trouvées sur Twitter

Les réactions au congédiement de Jean Barbe du JdM

La chronique à l'origine du congédiement de Jean Barbe

chronique jean barbe