OTTAWA - Le réseau Internet compte désormais plus de deux millions d'adresses se terminant par le suffixe «.ca», a indiqué jeudi l'Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI).

S'il aura fallu 21 ans pour qu'un premier million d'adresses «.ca» soit enregistrées, le deuxième million n'aura mis que quatre ans pour se concrétiser, ce qui témoigne de l'accélération de la popularité d'Internet.

Créé en 1987 par un groupe de bénévoles de l'Université de la Colombie-Britannique, le domaine «.ca» a été transféré à l'ACEI en 2000. À peine quelques milliers d'ordinateurs étaient alors connectés à Internet.

La première adresse «.ca» a avoir été créée est celle de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard, qui a vu le jour en 1988.

Quant à la deux millionième adresse «.ca», algonquinhouse.ca, elle a été enregistrée par Leora Rissin, une enseignante torontoise à la retraite qui compte utiliser ce domaine pour promouvoir son gîte sis près de High Park.

Le domaine «.ca» est le quatorzième plus important en ce qui a trait aux adresses internet particulières à des pays.

L'ACEI est un organisme à but non lucratif qui gère le registre des noms de domaine «.ca» du Canada.

Loading Slideshow...
  • Attendez-vous à une réponse

    Prenez-le comme un karma: si quelqu'un a publié quelque chose sur votre mur, il/elle s'attend à une réponse.

  • Pas de manque de respect

    Le vieil adage «Si vous n'avez rien de gentil à dire, ne le dites pas» s'applique aussi sur Facebook.

  • Réfléchissez avant de publier

    Tout ce que vous publiez sur le mur d'un(e) amie(e) a des conséquences. Souvenez-vous en.

  • Ne republiez pas

    Si un(e) ami(e) supprime quelque chose sur son mur (photo, commentaire...), il/elle a sûrement une bonne raison. N'allez pas vous l'approprier et le republier.

  • N'agissez pas comme un étranger

    Un média social peut être un bon moyen de rester en contact avec des amis, mais il ne remplace pas le contact humain. Voyez vos amis de temps en temps <strong>en personne</strong>.

  • Soyez honnête

    Personne ne veut être ami avec un(e) menteur(se), même sur Facebook!

  • Ne soyez pas «accro»

    Il est difficile de se déconnecter de Facebook avec les cellulaires et autres appareils mobiles... Mais ce n'est pas une excuse pour devenir dépendant de Facebook. Ce n'est pas parce qu'un(e) ami(e) ne vous a pas répondu tout de suite que vous devez lui en vouloir.

  • Protégez-vous

    Facebook est une arme à double tranchant: ce n'est pas parce que la plupart de vos amis ont adoré cette photo rigolote de vous publiée pendant le temps des fêtes que quelqu'un ne va pas la ressortir plus tard... pour se venger de vous.

  • Gardez ça «professionnel»

    Utilisez votre «bon sens» quand il s'agit d'interagir avec vos «amis» sur Facebook.

  • Pensez au boulot!

    Si vous avez un doute, demandez-vous avant de publier un <em>post</em>: «Que va en penser mon patron, ou encore les amis de mon patron?»